Auteur : Lucie Roth
Publié : jeudi 4 novembre 2021

Technologies. L’entreprise, spécialisée en radiocommunication, a investi dans une nouvelle chaîne de fabrication qui lui permettra de rapatrier à Sarlat toute la production actuellement réalisée en Chine.

 

TPL : objectif relocalisation

 

Presque deux ans après le premier confinement, force est de constater que le “monde d’après” que certains appelaient de leurs vœux à l’époque ressemble fort au monde d’avant... Pourtant, à Sarlat, derrière la façade de TPL Systèmes, une petite révolution est en marche, dont la pandémie a été l’élément déclencheur. « On y pensait depuis un moment, mais la Covid a accéléré les choses : l’ensemble de la fabrication actuellement réalisée en Chine sera relocalisée à Sarlat d’ici cinq ans, et dans deux ans pour la production en Europe », explique Thierry Gauthier, président de l’entreprise. L’enjeu pour TPL Systèmes, spécialisée dans la fabrication d’éléments de radiocommunication, notamment des cartes électroniques, est de parvenir à maîtriser sa fabrication, sécuriser ses approvisionnements et réduire ses délais. Mais le défi nécessitera aussi quelques ajustements. « Pour être relocalisés, certains produits doivent être repensés, précise le président. Nous pourrons fabriquer des cartes ici, à condition d’avoir peu de coûts de main-d’œuvre. »

Afin de mener à bien ces objectifs, les bâtiments de l’entreprise ont été réaménagés pour accueillir, dans le courant du mois, une chaîne de fabrication dernier cri de cartes électroniques. De la sérigraphie au placement des composants, en passant par leur soudure ou les contrôles en fin de parcours, la totalité des étapes de fabrication sera réalisée sur place, en quelques secondes, permettant des gains de productivité. D’un montant total de trois millions d’euros, l’investissement de l’entreprise sarladaise a été subventionné à hauteur de 800 000 € dans le cadre du plan France Relance. « Cela nous a aidés à prendre la décision, à acheter des machines au maximum de ce qu’on pouvait avoir, fabriquées en France, ce qui nous offre des facilités de maintenance », précise Thierry Gauthier qui avoue que sans cette aide, l’investissement n’aurait pas pu être aussi important. Les machines représentent à elles seules un coût de 2,4 M€. 

 

Dix postes créés

 

Leur entrée en fonction et la mise en production de la première carte sont prévues pour janvier 2022, après une période de formation pour les salariés. « La future chaîne a des capacités énormes. Elle est taillée pour tourner en 3x8 mais au début, elle ne sera utilisée qu’à 20 % de ses capacités. » L’arrivée de ce nouvel outil engendrera la création de cinq postes dans l’immédiat : un responsable de fabrication est déjà en place depuis quelques mois ; un acheteur électronique, deux conducteurs de ligne et un technicien seront recrutés d’ici la fin de l’année. Cinq autres postes seront créés dans les années qui viennent pour accompagner la montée en puissance. 

« Tout intégrer nous permettra d’aller à la conquête de nouveaux marchés », prévoit David Villacastin, directeur de TPL Systèmes. Aujourd’hui, les plus gros clients nationaux de l’entreprise sont les Services départementaux d’incendie et de secours (Sdis), le Samu et Enedis. TPL Systèmes fournit des talkies-walkies, des terminaux d’alerte individuels (les bipeurs des pompiers par exemple), et des équipements embarqués (tablettes pour les véhicules d’urgence). « Le réseau radio est là en cas de catastrophe, s’il n’y a plus d’électricité, la technologie fonctionne dans ces moments-là, il s’agit de réseaux de sécurité », précise Thierry Gauthier. Si les talkies-walkies des pompiers français ne sont pas fabriqués par TPL mais par Airbus, l’entreprise possède toutefois le seul laboratoire de France homologué par le constructeur pour la maintenance du matériel. Tous les mois, 500 à 600 appareils appartenant aux pompiers passent ainsi par les mains des techniciens spécialisés de TPL Systèmes. 

L’entreprise de Sarlat travaille également à l’export, qui représente 20 % de son chiffre d’affaires annuel et qu’elle souhaite développer : la Turquie est en passe de devenir son plus gros client ”pompiers”. TPL a déjà un pied dans le monde d’après. 


Réussir le Périgord
7, rue du Jardin Public - BP 70165 - 24007 Périgueux cedex