Publié : jeudi 25 mars 2021
Fabien Joffre, président FDSEA 24

La crise sanitaire, que nous traversons depuis maintenant plus d’un an, a bien démontré l’importance de pouvoir alimenter nos concitoyens en produits locaux, de qualité et à des prix abordables. Pour autant, il est indispensable au travers de la contractualisation avec les grands distributeurs de garantir un revenu décent à nos agriculteurs. C’était la promesse des États généraux de l’alimentation. Malheureusement, le constat est tout autre et les prix payés aux producteurs sont bien en dessous des coûts de production et ne tiennent pas compte de la hausse des matières premières. L’État doit prendre des mesures fermes et faire pleinement respecter la loi. Il y a urgence à agir si l’on veut conserver notre agriculture et c’est dans ce cadre que nous aborderons, avec nos adhérents et nos partenaires, le thème “Quel prix pour la viande de demain”, lors de notre assemblée générale qui se tiendra lundi 29 mars, à 14 h, au Pôle interconsulaire à Coulounieix-Chamiers. Sans une rémunération digne pour nos éleveurs et pour nos agriculteurs, la souveraineté alimentaire, si souvent évoquée par le gouvernement ces derniers mois, est un vœu pieux.


Réussir le Périgord
7, rue du Jardin Public - BP 70165 - 24007 Périgueux cedex