Publié : vendredi 8 septembre 2017

En début de semaine, la Corée du Nord a annoncé avoir procédé à un nouvel essai nucléaire. Un de plus ! Et de nouveau Kim Jon-Un, président de la Corée du Nord, s’est empressé de le faire savoir au monde entier. Cependant, il franchit là une nouvelle étape par la puissance de son essai : une détonation ressentie jusqu’en Chine qui a même occasionné un tremblement de terre de magnitude 6,3 en Corée du Nord. Cette nouvelle provocation a déclenché la colère de la communauté internationale. Même la Chine aurait “vigoureusement“ condamné ce nouvel essai. Mais au final tout le monde semble bien impuissant devant ces pratiques récurrentes. Donald Trump, président des États-Unis, qui n’est d’habitude pas en reste dans la provocation verbale, s’est cette fois-ci contenté d’un simple tweet. Seulement il avait également promis le “feu et la colère” si la Corée du Nord insistait dans ses essais. À croire que les menaces de l’un galvanisent l’autre. Mais cette escalade dans les provocations pourrait mener à une issue pour le moins terrible. Nous regardons aujourd’hui deux puissances nucléaires se toiser sans que quiconque ne puisse réellement intervenir. Espérons tout de même que les forces en présence sachent ne pas franchir la limite de non-retour.


Réussir le Périgord
7, rue du Jardin Public - BP 70165 - 24007 Périgueux cedex