Auteur : Suzanne Boireau-Tartarat
Publié : vendredi 26 juillet 2019

 

Savignac-les-Églises. Une boulangerie a ouvert début juin dans le bourg, projet municipal confié à la maison Falco, de très bonne réputation. Le flot de clientèle ne s’est pas fait attendre, déjà accro à ses pains et pâtisseries...

La boulangerie tourne, tout le village sourit

Ce mardi matin, alors que se tient le petit marché à la sortie du bourg en direction d’Excideuil, il faut prendre son tour à la boulangerie. Ouverte le 7 juin, elle dépasse déjà les espoirs placés par Cyril et Mireille Falco, qui ont déjà acquis une solide réputation en reprenant le fournil de Saint-Germain-des-Prés, il y a trois ans : ils étaient très attendus ici.

Arrivés de la région toulonnaise il y a six ans, ils ont rapidement souhaité installer leur propre affaire, après une expérience de Cyril à Corgnac comme employé. À présent, ils souhaitent développer leur activité à 10 mn de leur première affaire, sur un autre axe de passage. Leur fille Cindy, 23 ans, a lâché les tournées qu’elle réalisait pour prendre la responsabilité du point de vente de Savignac, avec une vendeuse.

Elle a le sens de l’accueil et connaît bien les produits, elle adore l’univers de la boulangerie. Côté fabrication, son oncle Dawy, expert en pâtisserie, travaille sur place avec un apprenti en boulangerie. « Dans la famille, nous sommes tous tombés dans la farine », sourit Cindy. Cela remonte aux grands-parents. Les recettes maison se transmettent depuis, avec succès. « En plus, on aime tous travailler ensemble, on s’entend bien. »

Ce commerce s’est rapidement imposé comme un lieu de vie essentiel et c’est bien ainsi que l’imaginait la mairie, à l’origine de la construction du local lumineux et moderne, en bord de route, avec terrasse et parking. Les locataires ont contribué à l’achat d’une partie du matériel professionnel qu’ils ont choisi. Il n’y avait plus de boulangerie dans la commune depuis cinq ans, juste un dépôt à l’épicerie. On voit en quelques minutes qu’elle répond à une demande réelle : touristes étrangers à vélo pour un sandwich, ouvriers du proche chantier routier pour réserver le pain et les gâteaux de midi, mamie et petit-fils pour une chocolatine, deux amies pour une pause-café, créateurs du food-truck local “La tanière” pour leurs burgers... Beaucoup d’habitués déjà. « Et de nouveaux venus avec la rouverture du pont vers Cubjac. »

Tous tombés dans la farine !

Sur une large amplitude horaire, de 6 h 30 à 20 h non stop (7 h - 13 h le dimanche et fermé le mercredi), le rythme est soutenu. Une petite salle et la terrasse permettent de déjeuner grâce à des pizzas et salades maison ou des plats fournis par les Saveurs d’Antoine, spécialiste traiteur des boulangeries. On peut aussi s’installer à l’heure du thé ou du café, choisir une boisson fraîche et craquer sur une tropézienne ou un éclair, les deux spécialités qui marchent le mieux, ou bien sur une boule de neige (tout à fait de saison !), duo meringue-chocolat ajouté sur les étals à la demande de la clientèle.

Les visiteurs de passage ont remplacé le ballet des étudiants de l’École de Savignac (management/tourisme), partis cet été vers leurs lieux de stage : ces fins connaisseurs craqueront de nouveau à la rentrée pour les sandwichs, avec un pain dont ils ont aussitôt apprécié la qualité.

Car la boulange fait la réputation de la maison Falco, avec une belle diversité de goûts : tourte de campagne, baguette Périgord au levain, Campaillou au goût plus prononcé, Cap nord plus que complet aux cinq céréales, blé et maïs, Tradition sans ajout (juste le gluten naturel) très digeste, le pain aux noix, figues et raisins, ou encore abricots-cranberry, mais aussi graines de seigle germées... Du pain béni pour Savignac.

 

 


Réussir le Périgord
7, rue du Jardin Public - BP 70165 - 24007 Périgueux cedex