Auteur : Agrafil

Les syndicats agricoles – hormis la Confédération paysanne – sont vent debout contre la décision de la mairie de Lyon de servir un menu unique sans viande dans ses cantines scolaires. « Quelle intolérance chez certains écologistes, alors que le Plan national nutrition santé insiste sur la nécessité d'un repas equilibré », a dénoncé la présidente de la FNSEA Christiane Lambert sur LCI le 21 février. Alors que la municipalité justifie son choix d'un menu unique par les contraintes sanitaires, la responsable syndicale accuse, dans un tweet, les élus lyonnais d'« afficher l’idéologie sans le courage ». La FDSEA du Rhône a manifesté devant l'Hôtel de ville le 22 février. « Il faut d'abord se poser la question du local, plutôt que de se poser celle du viande/pas viande ! », lance de son côté le président de Jeunes Agriculteurs Samuel Vandaele, le 22 février sur Cnews. Quant à la Coordination rurale, elle dit « merci » au ministre de l'Agriculture pour avoir appelé à «arrêter de mettre de l'idéologie dans l'assiette de nos enfants ». Dans un communiqué du 22 février, le Modef se dit « scandalisé », alors que « certains enfants ne mangent pas à leur faim chez eux ». Une ligne partagée par la CFBCT (bouchers, charcutiers, traiteurs), dont le président Jean-François Guihard dénonce « une insulte à l’ensemble des professionnels de la filière qui ont été mobilisés tout au long de la crise sanitaire ».

Retour à la Une 


Réussir le Périgord
7, rue du Jardin Public - BP 70165 - 24007 Périgueux cedex