Auteur : Agrafil

Dans un sondage présenté le 25 février, et réalisé par l’institut Harris à la demande du Réseau action climat auprès de 1000 personnes sur la consommation de viande, près de 48 % des répondants auraient réduit leur consommation dans les trois dernières années. Cette réduction aurait avant tout pour but de préserver la santé pour 43 % des Français, de répondre à des préoccupations en matière de bien-être animal (36 %), ou de faire des économies (33 %). Mais près de six Français sur dix indiquent également avoir renoncé à un achat de viande faute de pouvoir trouver de la viande d’une origine satisfaisante dans les rayons. Pour complémenter leur réduction de protéines animales, si 77% des consommateurs sont prêts à consommer plus de légumineuses, seuls 25 % envisageraient de manger de la viande de synthèse. Enfin, en matière d’accompagnement politique, « aucun sujet n’est considéré comme suffisamment pris en compte », souligne Benoît Granier, chargé de mission agriculture au sein du Réseau action climat. Pour soutenir les éleveurs, près de 90 % des Français seraient favorables à un encadrement renforcé des échanges commerciaux, à un soutien renforcé aux élevages les plus durables et à un encadrement plus strict des marges commerciales.

Retour à la Une 

 


Réussir le Périgord
7, rue du Jardin Public - BP 70165 - 24007 Périgueux cedex