Auteur : Agrafil
Publié : vendredi 24 septembre 2021

«Nous ne voulons plus que le veau soit un coproduit de la production laitière mais un produit de l’exploitation à part entière», résume Nadine Ballot, en charge à l’interprofession laitière des actions science et techniques de l’élevage, interrogée au Space le 16 septembre. Pour y parvenir les deux interprofessions laitière (Cniel) et viande (Interbev) ont lancé une série d’actions et de réflexions. « Une campagne de communication a été lancée au printemps pour faire consommer de la viande de veau. Elle a déjà bien porté ses fruits », explique la spécialiste. Un guide des bonnes pratiques d’élevage des petits veaux avant leur départ de l’exploitation est à paraitre pour début octobre. Le groupe mène également des travaux sur la mise en place de la contractualisation dans la filière appuyée par des repères techniques. « Nous sommes dans une phase de discussion pour établir des modèles de contrats. C’est une révolution pour ce secteur », analyse Nadine Ballot. Une étude est aussi en cours pour décaler les vêlages et les reporter au printemps. Une dernière piste est étudiée : l’engraissement des veaux en jeunes bovins ou bœufs directement sur l’exploitation laitière.


Réussir le Périgord
7, rue du Jardin Public - BP 70165 - 24007 Périgueux cedex