Auteur : Laetitia Lemaire
Publié : jeudi 18 novembre 2021

Arboriculture. Au Domaine de Rapatel, à Villefranche-du-Périgord, Isabelle et Tanguy de Rosanbo diversifient à l’envi leur gamme de produits et souhaitent planter du houblon pour allier bière et châtaigne.

 

Mille et une facettes
de la châtaigne

 

Dans le temps, on l’appelait l’arbre à pain. Car, pendant la guerre, le châtaignier a permis à beaucoup de survivre. « Les plus beaux fruits, on les vendait ; ceux de moyenne qualité, on les gardait et les moches, on les donnait aux cochons. Et avec le bois, on faisait du charbon. » Tanguy de Rosanbo n’appartient pas au monde de la châtaigne depuis très longtemps mais il en connaît parfaitement l’histoire, étroitement liée au terroir autour de Villefranche-du-Périgord, là où se trouve le Domaine de Rapatel.

Avec passion, Tanguy et son épouse, Isabelle, se sont plongés dans ce monde auquel ils n’appartenaient pas il y a encore trois ans. Installés en Charente, ils étaient acheteur pour la restauration française pour lui et responsable de l’enseigne Bricomarché pour elle. « Mais nous voulions revenir à la terre, à quelque chose de plus... normal », témoigne Tanguy de Rosanbo. Leur credo de départ : tout sauf de l’élevage, « car nous voulions éviter l’engagement et les contraintes quotidiennes de la production animale ». Le hasard les mène à la châtaigne.

 

En boutique et salons

À la tête de 34 hectares, le couple a aujourd’hui trouvé un bon rythme de production. Il plante un peu chaque année, a embauché une salariée et développé sa gamme de produits, qui compte 26 références parmi lesquelles on trouve des pâtes, des soupes, des confitures, de la polenta. Des nouveautés sont récemment apparues : du sirop à la fleur de châtaignier, des biscuits salés et des apéritifs à base de vin rouge ou blanc. L’ensemble est commercialisé en boutique de producteurs, au domaine ou sur internet et, surtout, en salons.

Tanguy, quant à lui, aimerait allier sa passion de la bière avec la châtaigne. Il vient de s’acheter une micro-brasserie et compte planter du houblon dans les prairies voisines. « Je me suis fait plaisir en acquérant ces quatre fûts et aimerais avoir notre houblonnière pour faire de la bière à la châtaigne », envisage-t-il.


Réussir le Périgord
7, rue du Jardin Public - BP 70165 - 24007 Périgueux cedex