Auteur : Alexandre Merlingeas & Laetitia Lemaire
Publié : jeudi 12 novembre 2020

 

La méthanisation,
source de valeur ajoutée

 

2430 dossier

 

L’enjeu

> Se faire accompagner dans le montage de son projet.

> Bâtir un projet collectif pour réaliser son unité dans les meilleures conditions.

> Une filière qui se développe, malgré un coup de frein impulsé par le gouvernement.

 

 

 

Soutenir les projets agricoles

 

Initiative. La Chambre d’agriculture de Dordogne propose d’accompagner les projets de méthanisation. Si le contexte général n’est pas très favorable, des agriculteurs veulent créer des unités.

 

2430 methaniseurDes aides publiques à l’investissement et des tarifs de rachat de l’électricité en baisse, une opposition sociétale grandissante, la méthanisation agricole n’a pas trop le vent en poupe. « Les financeurs resserrent le robinet. L’État veut faire baisser le coût de la filière », constate Quentin Laurent, conseiller spécialisé méthanisation à la Chambre d’agriculture de Dordogne. « On
observe un serrage de vis concernant les unités de moins de 200 kW même si de nouvelles offres technologiques prometteuses arrivent sur le marché. Les gros et moyens projets y trouvent encore leur compte mais ceux à moins de 150 kW sont compliqués à mettre en œuvre. »  D’autant plus que les financements bancaires sont aussi moins faciles à obtenir que par le passé, et l’incertitude règne sur les futurs tarifs de rachat du biométhane. La Dordogne compte huit unités de méthanisation agricole avec celle de Journiac. Six projets sont en phase d’étude de faisabilité à Condat-sur-Trincou, Agonac, Saint-Privat-des-Prés, Saint-Pardoux-de-Drône et deux à Thiviers.

La chambre consulaire est un relais local du dispositif MethaN-Action piloté par l’Ademe. Il vise à développer la filière en Nouvelle-Aquitaine. Il encadre ce développement via des aides, des formations, des animations et des fiches de projets. La Chambre d’agriculture siège aussi dans le groupe des experts méthanisation de l’APCA (Assemblée permanente des Chambres d’agriculture).

 

Accompagnement

 

La chambre avait remporté l’appel à projet Casdar Metha +.com permettant un ensemble d’actions entre 2013 et 2016. Il s’agissait de favoriser un modèle de méthanisation agricole et rurale porté par les agriculteurs afin qu’ils en bénéficient tout en gardant un lien avec le territoire. Cette étude a développé deux volets. D’abord, la mise en place d’une méthode d’accompagnement des projets dont découle un modèle de formation à destination des conseillers des chambres d’agriculture toujours d’actualité. Le volet agronomique a travaillé sur la cinétique de minéralisation de l’azote dans le procédé de méthanisation à partir du digestat et son efficacité, la biodisponibilité du phosphore et le devenir de la matière organique. Aujourd’hui, le casdar étrenne son héritage via des fiches agronomiques, la formation et l’accompagnement au quotidien des projets par la Chambre d’agriculture. L’activité méthanisation est intégrée dans le département Dynamiques environnementales, foncières et appui aux collectivités. Quentin Laurent travaille avec sa collègue Marie Chevillard sur cette thématique. La chambre cherche l’émergence de projets et propose la réalisation d’études d’opportunité gratuites pour les agriculteurs. « Nous ne faisons plus d’études de faisabilité même si nous continuons à dispenser du conseil d’accompagnement », précise le conseiller. En prestation, elle propose le montage de la structure juridique, du dossier ICPE, du permis de construire, l’agrément sanitaire et le dossier de demandes d’aides. « Nous n’intervenons pas lors de la phase de chantier. »

 

 

RETROUVEZ L'INTÉGRALITÉ DE NOTRE DOSSIER CHEZ VOTRE MARCHAND DE JOURNAUX.


Réussir le Périgord
7, rue du Jardin Public - BP 70165 - 24007 Périgueux cedex