Auteur : Alexandre Merlingeas avec Agra
Publié : jeudi 25 juin 2020

Ébénisterie. Le CFA des métiers de Boulazac accueillait l’épreuve de sélection régionale des Olympiades des métiers le 22 juin. Un candidat a été retenu pour la finale qui se déroulera du 15 au 17 décembre à Lyon.

 

Les jeunes à l’épreuve du bois

 

Outils en mains, concentrés, les jeunes ébénistes découpent, poncent, collent, rabotent, assemblent. Par moments, ils se figent pour réfléchir, calculer et évaluer les meilleures options. 

Ce lundi 22 juin, le geste appliqué, ils s’activent sur leurs établis au CFA des métiers de Boulazac depuis 8 h du matin. Ils ont jusqu’à 17 h 30, avec juste une pause pour manger le midi. Les trois membres du jury les observent du coin de l’œil. L’un est professeur à Brive, l’autre au lycée professionnel de Thiviers. Président du jury pour la Nouvelle-Aquitaine, Sébastien Best enseigne l’ébénisterie-arts du bois au CFA de Boulazac.

 

Dextérité et précision 

 

Ils étaient 13 candidats lors des présélections en décembre 2019. Lundi dernier, il n’en restait plus que cinq à s’affronter. Originaires de Gironde, Charente, Charente-Maritime et Corrèze, aucun Périgourdin n’était à dénombrer même si l’un d’entre eux effectuait son cursus au lycée professionnel de Thiviers. Ils peuvent être apprentis, étudiants en lycée, chez les Compagnons du devoir ou même salariés. Un seul a été retenu pour représenter la Nouvelle-Aquitaine lors de la finale nationale du 15 au 17 décembre à Lyon. Il s’agit du Charentais Axel Coumes. Il a remporté la médaille d’or devant Romain Lageyre (33) et Lucas Brandely (19). « La compétition est calquée sur l’esprit des Jeux olympiques », selon Sébastien Best, organisateur de l’épreuve. 

Les participants ont réalisé une pièce représentant Notre-Dame-de-Paris. Les candidats devaient réaliser un dessus de meuble, un plaquage bois représentant la fameuse cathédrale, victime des flammes en 2019. « À l’origine, pour la finale à Bordeaux, ils devaient fabriquer la totalité du meuble sur trois jours. Comme ils n’ont qu’une journée, ils ne réalisent que le dessus qui exige une certaine dextérité », dit-il. 

Les candidats doivent respecter un plan, avec les différentes essences de bois utilisées et le sens du veinage. « On regarde leur capacité à respecter le plan, la précision des coupes, que les pièces de bois portent bien les unes contre les autres, et la finition », explique l’enseignant. Une fois l’épreuve terminée, le jury passe avec un papier-calque qu’ils posent sur chaque réalisation afin d’en vérifier la précision. Les candidats possèdent le barème de notation pour construire leur stratégie. Il s’agit d’un exercice technique qui ne laisse pas vraiment place à la créativité.

 

Montrer l’excellence

 

Les épreuves des sélections régionales des métiers se déroulent traditionnellement tous les deux ans au Parc des expositions à Bordeaux-Lac durant trois jours, rassemblant environ 800 jeunes de 16 à 23 ans dans 57 métiers. Prévue en mars cette année, puis reportée à début juillet, crise sanitaire oblige, les concurrents de ce grand rassemblement régional dédié aux métiers ont dû être finalement disséminés par petits groupes un peu partout en Nouvelle-Aquitaine. « On l’organise métier par métier dans des établissements ou des entreprises », explique Damien Moncassin, responsable des Olympiades au niveau de la Région Nouvelle-Aquitaine. Il a pu voir l’évolution de la manifestation en Nouvelle-Aquitaine puisque la dernière édition en 2018 accueillait 40 000 visiteurs, pour 65 métiers. « L’objectif de la Région est de mettre en lumière l’excellence de la formation et de la jeunesse. Il s’agit de montrer la réalité des métiers et développer une culture générale auprès du plus grand nombre. Ce sont souvent des métiers qui proposent de l’emploi local. » Même si les mentalités évoluent, il reste encore du travail pour changer l’image négative de certains métiers qui exigent pourtant des aptitudes élargies. 

 

Les finales nationales accueillent les jeunes choisis à l’issue des sélections régionales. Les vainqueurs du championnat de France pourront représenter leur pays lors des championnats du monde, qui devrait se dérouler en septembre 2021 à Shanghai.


Réussir le Périgord
7, rue du Jardin Public - BP 70165 - 24007 Périgueux cedex