Publié : vendredi 13 novembre 2015
Jean Ricateau, directeur des rédactions

Les beaux jours de ces derniers week-ends font tomber un à un tous les records de chaleur existants. Des années qu’il n’a pas fait aussi beau et aussi chaud au mois de novembre. On a du mal à y croire. Normalement on devrait être au coin du feu enfermé dans nos maisons à subir les premiers assauts du froid. Eh bien pas cette année ! Depuis deux bonnes semaines, nous avons des températures estivales avec des maxi proches des 30°. Bien loin des 15 ou 16° attendus normalement sur un beau week-end de novembre. Alors, évidemment, on ne va pas bouder notre plaisir, entre promenade en tee-shirt et même short à la plage, cette douceur qui envahit notre Sud-Ouest fait le plus grand bien à notre moral. Mais n’est-ce pas un peu trop beau ou juste un petit peu anormal ? À l’heure où les ministres d’une soixantaine de pays sont réunis à Paris pour les réunions préparatoires au prochain sommet de la COP21, n’y a-t-il pas quelque chose d’inquiétant dans ces dérèglements climatiques ? Quand on découvre les différents scénarios des experts sur les conséquences d’une montée des eaux due au réchauffement climatique, il y a de quoi être “légèrement” effrayé. Gageons que cette prochaine conférence mondiale sur le climat accouchera enfin de résolutions réellement efficaces.


Réussir le Périgord
7, rue du Jardin Public - BP 70165 - 24007 Périgueux cedex