Auteur : Lionel Robin
Publié : vendredi 3 juillet 2015

Échanges. Tous les ans, la Chambre de commerce et d’industrie franco-britannique organise une soirée conviviale à l’ambassade de Grande-Bretagne à Paris. Sur le buffet, ce sont les produits périgourdins qu’on pouvait déguster.

Le Périgord, invité de la garden-party

2156 12-responsablesIl trône entre les marches du large perron et le court de tennis, en gazon bien sûr, preuve s’il en était besoin qu’on est bien en Angleterre, et les convives ne perdent guère de temps à aller déguster ce qu’il propose. Lui, c’est le buffet concocté par Saveurs du Périgord, la marque commerciale de la Chambre d’agriculture de la Dordogne, qui met à l’honneur tous les produits qui font la renommée du Périgord bien au-delà de nos frontières lors de cette traditionnelle Summer garden-party. Cette soirée a lieu tous les ans au mois de juin à l’ambassade de la Grande-Bretagne, à Paris, et elle est organisée par la Chambre de commerce et d’industrie franco-
britannique. Cette année, c’est le 26 juin qu’elle a eu lieu, rassemblant une centaine de convives.
« Pour les Anglais, ce qui est important pour faire des affaires, c’est l’opportunité. Si un marché doit être conclu lors d’un mariage, ce sera normal », explique Catherine Le Yaouanc, directrice générale de la Chambre de commerce et d’industrie franco-britannique. C’est bien dans cet esprit que la chambre organise chaque année cette soirée puisqu’elle réunit des membres anglais et français de l’organisme qui profite de l’occasion pour nouer des contacts, voire prendre rendez-vous pour plus tard.
2156 12-kakimonoCette notion d’opportunité à saisir est essentielle aux yeux de Roger Haig, délégué en Dordogne de la Chambre franco-britannique. Depuis six mois, avec Michel Oliver, il a œuvré pour que les produits du Périgord soient à l’honneur lors de cette soirée. « La Chambre est un réseau qui fonctionne à plein. Par exemple, c’est grâce à ce réseau que nous avons pu mener à bien la création d’un centre de vacances avec 35 lodges du côté de Lanouaille », se réjouit Roger Haig.
« Vous allez déguster des produits du Périgord sur un petit bout de territoire anglais en France, a déclaré Michel Oliver, lors du lancement de la soirée. Et j’espère que vous aurez bientôt envie de les déguster en Angleterre. » Comme Jaguar était l’un des autres sponsors de la soirée, l’ambassadeur, Sir Peter Ricketts, s’est adressé au président de la Chambre franco-britannique, Bob Lewis : « Vous nous avez donné une bonne idée : on monte dans une Jaguar pour aller passer un bon week-end en Périgord ».



POINT DE VUE

 

Affi Khanbhai,
de la société KKVMS LLP
2156 12-point-de-vueJe suis membre de la Chambre de commerce franco-britannique. Notre société est spécialisée en conseil pour l’import-export et nous travaillons notamment pour de grandes chaînes internationales de supermarchés ou des distributeurs de vins. Nous avons rencontré Roger Haig, de la délégation Aquitaine de la Chambre franco-britannique, et Michel
Oliver, de Saveurs du Périgord, et nous sommes très intéressés pour aider le Périgord à exporter ses produits vers la Grande-
Bretagne. Nous les avons invités tous les deux à Londres en septembre prochain. Tout seul, c’est très difficile de s’implanter en Angleterre. Là, nous allons organiser un moment où ils pourront faire goûter à des responsables des produits du Périgord. Il faut bien comprendre que la route est longue mais si on est capable de montrer qu’on est le centre d’excellence sur un produit, alors tout est possible. Je crois, par exemple, que l’huile de noix pourrait ainsi se développer. Pour l’instant, nous sommes au début du processus et je viendrai aussi voir tous ces produits en Dordogne.


Réussir le Périgord
7, rue du Jardin Public - BP 70165 - 24007 Périgueux cedex