Auteur : Nelly Fray
Publié : vendredi 24 juin 2016

Promotion. Le Comité départemental du tourisme propose une nouvelle offre, pour vendre la destination Dordogne aux voyageurs étrangers, mettant en scène quatre routes mythiques avec des étapes pour découvrir patrimoine et gastronomie.

Ces routes du Périgord qui font rêver

Le Périgord vient d’être classé à la quatrième place des destinations incontournables par le célèbre guide Lonely Planet. Une publicité qui met du baume au cœur aux professionnels du tourisme. Mais, pour le Comité départemental du tourisme (CDT), pas question de se reposer sur ses lauriers. « Devant la multitude des offres touristiques, nous nous devions de trouver un outil de conquête, une façon de nous différencier, bref, de séduire le voyageur étranger », explique Sylvie Chevallier, présidente du CDT.
 Et cet outil de conquête sera la route. Pas les petites routes verdoyantes de nos campagnes, mais des routes mythiques, inventées de toutes pièces pour faire rêver, avec des haltes dans des endroits de prestige où le touriste trouvera de quoi nourrir son imaginaire. Quatre destinations sont à l’étude. La première, “la route légendaire des châteaux, des chevaliers et du monde médiéval” passera par le château de Puymartin à Marquay, les cabanes du Breuilh, le château de Commarque, le manoir d’Eyrignac... En tout, trois jours, deux nuits, des séjours proposés en demi-pension avec dîner et
hébergement dans des hôtels 3 ou 4 étoiles selon la formule choisie. Un séjour de charme où les visites sont toutes commentées en anglais, faisant alterner découvertes du patrimoine et moments privilégiés comme ce vol en montgolfière pour survoler la vallée de la Dordogne. Prix à partir de 766 e par personne.

Quatre destinations

Trois autres routes ont été tracées par le CDT, s’appuyant sur l’expertise d’une centaine de professionnels du tourisme qui ont bataillé ferme pour arrêter les sites à visiter. « Il a fallu faire des choix dans le sens de l’image de prestige que l’on souhaitait transmettre », assume Christophe Gravier, directeur du CDT.
Les destinations sont modulables, on peut par exemple passer de trois à cinq jours pour la première route et opter pour une extension à la découverte des bastides du Périgord.
Une deuxième route fait découvrir les chefs-d’œuvre de la préhistoire et la magie du monde souterrain. Au programme, musées et grottes de la vallée de la Vézère, en compagnie de guides conférenciers.
La troisième route passera par les hauts lieux de la gastronomie et des produits locaux. L’offre reste à construire. On sait toutefois que caviar, huile de noix, truffe, foie gras, vins de Bergerac seront à l’honneur. Une quatrième permettra de découvrir les savoir-faire, l’artisanat d’art et les paysages du Périgord vert.
Reste à vendre ces destinations qui devraient séduire les touristes en quête de destinations luxueuses et culturelles. Les Américains et les Japonais (lors de l’exposition Lascaux 3 à Tokyo en fin d’année) seront les premiers à se voir proposer cette nouvelle offre.


LES OUTILS DU TOURISME

L’offre des routes mythiques du Périgord cible une clientèle étrangère, aisée, à la recherche de formules tout compris. Elle sera proposée aux tour-opérateurs dès cet automne pour des réservations au printemps 2017. Une plate-forme de “storytelling” (GuidiGO), gérée en interne par le CDT, fera la promotion des routes mythiques du Périgord grâce à une application téléchargeable sur tablette et smartphone. Elle propose de la géolocalisation (aujourd’hui, les routes impliquent que le voyageur loue une automobile), des visites enrichies, des visites à 360° des principaux sites au programme, des jeux, quiz...


Réussir le Périgord
7, rue du Jardin Public - BP 70165 - 24007 Périgueux cedex