Auteur : Nelly Fray
Publié : vendredi 27 février 2015

Salon de l’agriculture. S’il y a moins de producteurs venus de Dordogne pour tenir leur propre stand, les produits sous signes officiels de qualité représentent à Paris ce qui se fait de meilleur.

Les Périgourdins enchantent les citadins

Ils sont peu nombreux à tenir un stand, mais ceux qui sont là savent ce qu’ils viennent faire au Salon international de l’agri-culture. « Nous venons vendre. C’est coûteux d’avoir son propre stand, alors on vient pour rencontrer nos clients », explique Mme Gérardin, du château Le Fagé, venue de Pomport pour présenter ses vins. Ils sont les seuls viticulteurs de Dordogne à être physiquement présents pendant toute la durée du Salon. Mais pour eux, le rendez-vous reste un incontournable de l’année.
L’autre producteur à avoir son stand, c’est Jean-Christophe Mouret, producteur de noix à Nailhac, qui fait déguster ses huiles de noix vierges, confiseries et autres cerneaux. Pour lui qui vient depuis 4 ans, il faut y être coûte que coûte. En revanche, pour rentabiliser, « il faut vendre beaucoup de noix ». Il est là aussi pour faire la promotion de l’AOC noix du Périgord.

Un restaurant 100 % Dordogne

Mais ce n’est pas parce que les producteurs et les artisans (deux également, la distillerie Clovis
Reymond de Villamblard et le conserveur Maison Grolière du Bugue) désertent le salon que le Périgord n’est pas représenté.
Mercredi, lors de la journée consacrée à la Dordogne, les élus du département étaient nombreux à montrer leur attachement à notre patrimoine gastronomique. Alliances inattendues de l’agneau (IGP) avec la pomme (AOC), de la châtaigne, du poulet, de la noix, du cabécou du Périgord… Enchantement des papilles et audaces culinaires… que l’on pouvait retrouver sur le tout nouvel espace restauration créé par Bienvenue à la ferme. En effet, pour que les produits soient dans les assiettes à défaut d’être sur les stands, la marque à la marguerite a demandé à un chef de Dordogne et aux étudiants de la MFR de Siorac-de-Ribérac d’officier sur le salon. Quand les temps sont durs, il faut être astucieux.

15 bas


POINT DE VUE

15 collasPhilippe Collas,
président de la Fédération
des signes officiels de qualité du Périgord
Sur le stand Périgord, les cinq produits bénéficiant d’un SOQ sont représentés : la fraise, l’agneau, la noix, le foie gras, les vins de Bergerac. Nous avons également les châtaignes et le poulet qui auront bientôt leur reconnaissance. Grâce à la Fédération que nous avons officialisée il y a deux ans au SIA, nous pouvons créer des alliances, bénéficier de moyens mutualisés pour avoir en permanence un animateur, un producteur, un chef cuisinier… Nous sommes cohérents, dans nos actions comme dans nos visuels. À nous tous, nous représentons un patrimoine gastronomique.


Réussir le Périgord
7, rue du Jardin Public - BP 70165 - 24007 Périgueux cedex