Auteur : Lionel Robin
Publié : jeudi 27 août 2015

De bons paniers bien équilibrés

Christine Roux s’enorgueillit d’avoir mis en place le premier système de paniers hebdomadaires à Bordeaux. C’était en 2002/2003 au moment de son installation aux Charbonnières, à Montcaret, à quelques encablures de la Gironde. « Dès le départ, je voulais être maraîchère, en bio, et en vente directe », précise l’agricultrice. Elle est la chef d’exploitation et son mari, Jean-Claude, conjoint collaborateur. Si l’installation a pu être réalisée directement en bio, c’est que les terres sont en friche depuis plus de dix ans. D’ailleurs, il n’y a rien, pas même un bâtiment. Christine et son mari construiront tout. « Il nous a fallu 6 à 7 ans pour y arriver et tout mettre en place petit à petit », se souvient Christine.
Aujourd’hui, la Ferme des Charbonnières compte un peu plus de 5 ha de SAU pour 1 ha en plein champ et 2 500 m2 de serres. Elle produit des légumes toute l’année, qui partent tous en Amap (Le panier moderne de Bacalan), des pleurotes et du raisin de table, dont une partie part chez un grossiste. Les paniers sont hebdomadaires, avec deux tailles possibles, et comptent de cinq à sept légumes différents selon la saison.
« Dès le départ, nous avions fait le choix d’arriver à dégager pour chacun d’entre nous l’équivalent du Smic horaire, explique Christine Roux. C’est ce que nous permet la planification, grâce aux paniers, et les serres pour la production. Sans serres, ce serait impossible. » Les légumes sont également irrigués, par goutteurs ou asperseurs, en fonction de la saison. Et ils sont produits sous bâches tissées afin de limiter les besoins de désherbage.

“Certains porteurs de projet, nous avons préféré les décourager”

C’est en vertu de ses résultats techniques et de l’équilibre économique trouvé que Christine Roux a intégré le réseau Fermes bio de démo. Il s’agit donc d’accueillir des porteurs de projet, des stagiaires en formation bio, des agriculteurs qui s’interrogent, etc. sur la ferme.
La plupart sont envoyés par AgroBio Périgord qui gère le réseau en Dordogne, certains viennent de leur propre chef mais c’est plus rare. « Ce sont en général des visites individuelles d’une demi-journée. Je leur fais faire le tour de l’exploitation en expliquant comment je travaille, ce qu’on produit et comment on le commercialise. Et puis je réponds aux questions », souligne Christine Roux.
Répondre aux questions, c’est aussi être capable de décourager certains candidats à l’installation. « On en a vu parfois des loufoques, qui n’avaient aucune idée des réalités du travail à fournir pour s’installer en maraîchage ». Parce que la production maraîchère en bio nécessite beaucoup de travail et de temps qu’il n’est pas possible de négliger. Parfois, Christine et son mari ont aussi la satisfaction d’apprendre qu’un de leurs visiteurs s’est installé.



Fermes bio de Démo

2163 24 basFermes bio de démo est un réseau régional chapeauté par Bio d’Aquitaine qui compte plus de 70 exploitations. En Dordogne, l’association AgroBio Périgord gère ce réseau. Le département compte 13 fermes de démonstration, couvrant l’essentiel des productions périgourdines, depuis la viticulture aux plantes aromatiques en passant par les légumes ou les pommes. Le but est d’ouvrir ces fermes à des porteurs de projets, des agriculteurs et d’autres publics afin de faciliter les rencontres et permettre des échanges. Les producteurs bio participant au réseau accueillent sur leur ferme pour présenter leurs techniques, leurs savoir-faire et leurs expériences. Pour en savoir plus : www.agrobioperigord.fr

 


Réussir le Périgord
7, rue du Jardin Public - BP 70165 - 24007 Périgueux cedex