Auteur : Nadine Berbessou
Publié : vendredi 25 juillet 2014

Mobilisation pour la sécurité de tous

Le passage du Tour de France dans un département, à plus forte raison une arrivée d’étape et une épreuve contre-la-montre sont les ingrédients d’une belle fête populaire. Mais pour que tout ce passe sans anicroches, ou le moins possible, la logistique et les moyens mis en œuvre doivent être à la hauteur de l’événement.
Les services de l’État, notamment les forces de police et de gendarmerie, le SDIS, service départemental d’incendie et de secours, l’ARS, agence régionale de santé, déploient des dispositifs très importants pendant les deux jours des 25 et 26 juillet, au cours desquels la Grande boucle sera en Dordogne.

Plus de 1 000 policiers et gendarmes

Ce sont plus de 1 000 hommes, des forces de police et de gendarmerie qui seront sur le terrain. Ils assureront le jalonnement sur le circuit emprunté par le Tour et le maintien de l’ordre, sur la manifestation, mais également sur le reste du département. Plusieurs dizaines de CRS viendront en renfort, avec en plus un hélicoptère et divers spécialistes. Policiers et gendarmes auront également en charge la surveillance des deux villages du Tour et des zones techniques.

carte 26

Pour le contre-la-montre, les effectifs seront encore plus importants que la veille, avec 438 gendarmes et 597 policiers. Des motards de la Garde républicaine et de la compagnie périgourdine seront chargés d’accompagner les coureurs entre Bergerac et Périgueux.
Du côté du Sdis, les dispositifs ont pour objectif de pouvoir répondre à une forte demande de secours sur la route du Tour et sur l’ensemble du département avec des difficultés d’accès. Les gardes des sapeurs-pompiers seront renforc

ées sur plusieurs casernes situées sur l’axe du Tour, trois centres de secours provisoires vont être créés, un à l’école des Vaures à Bergerac, et deux à Périgueux, au château des Izards et quartier du Toulon. Une embarcation sera prête à intervenir sur l’Isle à Périgueux, une unité de prévention des feux de forêt sera postée à Maurens, et des secours médicaux supplémentaires seront disponibles à Bergerac, Périgueux et Villamblard.

Renforcement des services

Les établissements de santé du département auront un fonctionnement normal. En revanche, les urgences des hôpitaux de Bergerac et de Périgueux, et celles de la clinique Francheville disposeront de personnels prêts à intervenir en nombre plus important.
Les professionnels de santé libéraux du département, les services de soins à domicile, les transports sanitaires ont été informés des difficultés de circulation.

Déviations et axes à éviter

Plusieurs déviations sont mises en place. Les axes empruntés par la caravane et les coureurs seront coupés de 13 h à 19 h pour l’étape du vendredi, et de 7 h à 20 h pour l’étape du samedi. La sortie de l’échangeur n° 15 à Périgueux sera fermée durant le même laps de temps.
La nationale 21 qui relie Périgueux à Bergerac est fortement déconseillée le samedi. En effet, c’est cette route qu’emprunteront motards et voitures des équipes pour les rotations qu’ils auront à effectuer entre les deux villes.
Pour tous les villages et villes traversés, des parkings sont mis en place. Il est possible d’en connaître l’emplacement sur le site internet de la préfecture www.dordogne.gouv.fr
Et pour que le Tour soit vraiment la grande fête populaire attendue, tous les spectateurs doivent avoir en tête les règles élémentaires à suivre : respect des barrières de sécurité, des consignes, surveillance des enfants, des animaux domestiques…


Pratique

Bergeracois. Les déviations seront mises en place le vendredi 25 juillet de 13 h à 19 h. Le passage de la caravane à l’entrée de la ville est prévu à 15 h 30, le peloton vers 17 h. L’arrivée aura lieu à la plaine de Picquecailloux. Le lendemain, samedi 26 juillet, le centre-ville sera impacté par le départ du contre-la-montre reliant Bergerac à Périgueux, avec des interdictions de circulation qui prendront effet dès le 25 juillet à 19 h. Le premier coureur partira de la rue de la Résistance à 10 h 10.
À Périgueux, la ville sera coupée en deux samedi 26 juillet avec quelques points de franchissement pour les piétons. Les interdictions de stationnement et de circulation prendront effet dès 3 h du matin et seront maintenues jusqu’à la fin de l’épreuve, la réouverture sera progressive à partir de 18 h. Dès le vendredi à partir de 18 h, de nombreux parcs de stationnement et places seront inaccessibles. À noter que des navettes sont mises en place le samedi de 8 h à 22 h entre Le Palio à Boulazac et la place Faidherbe, le rond-point des Colombes à Trélissac et la place Faidherbe, le parc des expositions de Marsac et la place Plumancy. La caravane arrivera sur les boulevards à 9 h 45, le premier coureur devrait franchir la ligne d’arrivée à 11 h 15.
• Pour plus de précisions : www.letouraperigueux.fr - letourabergerac.fr - www.inforoute24.fr - www.dordogne.gouv.fr


Animations

Au cours des deux jours durant lesquels le Tour de France sera en Dordogne, de nombreuses communes traversées proposent des animations.
Les festivités débuteront le 25 juillet à Eymet puisque la bastide est la porte d’entrée du Tour en Dordogne. Elles se poursuivront à Fonroque, Mescoules, Flaugeac, Rouffignac-de-Sigoulès, Monbazillac, Colombier. Bergerac vibrera au rythme du Tour pendant les deux jours avec de nombreuses animations. À noter que le samedi, la course contre-la-montre entre Bergerac et
Périgueux sera retransmise sur écran géant place Gambetta. Le samedi, les communes de Ginestet, Maurens, Beleymas, Villamblard, Manzac-sur-Vern, Coursac, Coulounieix-Chamiers et Périgueux mettront en œuvre un programme varié.
Plusieurs filières agricoles profiteront de la vitrine Tour de France pour faire leur promotion : fraises, foies gras, vins…
• Plus de précisions sur site, entre autres, du Conseil général : www.cg24.fr

 

 


Réussir le Périgord
7, rue du Jardin Public - BP 70165 - 24007 Périgueux cedex