Auteur : Nelly Fray
Publié : vendredi 26 septembre 2014

Comme les autres antennes de la Chambre d’agriculture, le CRDA du Périgord-Limousin a réuni les exploitants agricoles pour qu’ils fassent des propositions concernant les actions à mener ces prochaines années.

Des agriculteurs participatifs

La méthode est nouvelle, la réunion n’a pas d’ordre du jour. Conviés par le CRDA du Périgord-Limousin, une quarantaine d’agriculteurs sont venus à un forum ouvert, le 23 septembre à Thiviers, sans trop savoir ce qu’ils allaient y trouver.
Après une heure de convivialité autour d’un café, d’une viennoiserie, les choses sérieuses commencent. Tous prennent place sur les chaises disposées en cercle. Pas la peine de chercher à se cacher derrière son voisin, tout le monde est « sur un pied d’égalité », comme le suggère Michel Larue, administrateur du CRDA, en guise de mot de bienvenu.
Puis, Hervé Louf, le consultant qui a animé les premiers forums ouverts en Dordogne, l’an dernier au CRDA du Périgord noir, et animera les prochains dans les autres antennes de la Chambre d’agriculture, explique la méthode du forum ouvert. Une méthode participative où tout le monde a la possibilité d’exprimer ses idées, ses préoccupations, ses souhaits.
Le consultant est aidé dans l’organisation de ce forum par Alain Plaud de la Chambre d’agriculture et par Élisabeth Berneron qui a travaillé dans l’animation de groupes de développement personnel. Ils auront pour mission d’aider les agriculteurs à mettre en forme leurs idées, à trouver des ponts entre les différentes propositions, à créer des groupes de réflexion. Mais d’abord, place aux suggestions individuelles qui seront notées sur un bout de papier et affichées sur un mur.

De la réflexion à la proposition

Ce qui paraît incroyable dans le forum ouvert, c’est qu’il n’y a pas de place pour l’ennui, ni pour les temps morts. Lorsque l’assistance prend la parole, elle ne la lâche plus.
Hervé Louf invite les agriculteurs à formuler les points qu’ils souhaitent voir abordés lors de ce forum et c’est parti. « Faire un magasin de producteurs », lance Karine. « Comment travailler ensemble et être solidaire », poursuit Jean-Yves. Certains ont des demandes plus techniques, sur les semis sous couvert ou l’utilisation des huiles essentielles en élevage laitier par exemple. D’autres veulent être accompagnés sur des thématiques bien précises, la transmission, les projets non conventionnels, la vente directe. D’autres encore attendent des réponses : comment retrouver la motivation ? C’est quoi être paysan aujourd’hui ? Comment faire cohabiter le bio et le conventionnel ? Les agriculteurs et le Parc naturel régional ? Peut-on parler du burn-out et du mal-être en agriculture ?
Les idées fusent, les organisateurs ont toute une journée pour transformer l’essai et passer de la réflexion personnelle à la proposition collective.



POINT DE VUE

10 int encPatrick Gendre, responsable du CRDA du Périgord-Limousin
Je suis content de voir que les agriculteurs se sont saisis de la possibilité de prendre la parole. J’avais peur qu’ils soient surpris par la nouveauté de la méthode. À Sarlat, les précédents forums ouverts ont abouti à des propositions concrètes. Ici aussi, nous avons besoin d’idées neuves venues du terrain. À nous après de les défendre auprès des financeurs pour mener des actions en lien avec les attentes que les agriculteurs auront formulées.

 

 

 


Réussir le Périgord
7, rue du Jardin Public - BP 70165 - 24007 Périgueux cedex