Auteur : Nadine Berbessou
Publié : vendredi 23 juin 2017

St-Astier. À 8 jours de la félibrée, les nombreux bénévoles s’activent à préparer la manifestation dédiée à la culture occitane qui aura lieu du 29 juin au 2 juillet.

Sous le signe de l’eau, de la chaux… et de l’originalité

Dans le centre-ville de St-Astier, les bénévoles s’activent. Certains accrochent les quelque 50 km de guirlandes qui vont pavoiser la ville, d’autres confectionnent les dernières décorations. Dans la maison de la félibrée, installée face à l’office de tourisme, officient notamment Jean-Pierre Dezon, président du comité d’organisation, et son équipe, dont Daniel Pezon, secrétaire adjoint chargé de la communication, et
Élisabeth Ardouin, vice-présidente chargée des fleurs. Ils ont réussi à fédérer autour de ce titanesque projet qu’est l’organisation de la félibrée plusieurs dizaines de personnes habitant les communes associées à l’événement, jusqu’à 600 lors de la manifestation qui aura lieu du 29 juin au 2 juillet.
Tous les rituels traditionnels édictés par le Bournat du Périgord qui supervise les festivités seront respectés. Le dimanche, point d’orgue de la manifestation, il y aura les groupes venus de toute l’Occitanie, la remise des clefs de la ville, la messe en occitan, la cour d’amour, les démonstrations de vieux métiers, les reconstitutions de scènes de la vie quotidienne rurale… La taulada est prévue pour accueillir quelque 600 convives (il reste quelques places : 05 53 02 42 80).

Décors à thème

Les membres du comité d’organisation ont souhaité faire de la félibrée un événement qui se démarque. Les thèmes choisis, l’eau et la chaux, sont les marqueurs de la commune, avec l’Isle qui la traverse et l’unité de production de chaux dont la qualité est reconnue depuis des décennies.
Au lieu de trois jours habituellement, les festivités vont se dérouler sur quatre journées. La manifestation débutera le jeudi, jour du marché, avec des animations sur celui-ci. Le lendemain sera consacré aux scolaires, avec l’accueil de plus de 1 100 scolaires et 300 collégiens. Le samedi, le site sera ouvert gratuitement aux piétons, avec là aussi de multiples animations et concerts, avant la grande journée du dimanche.
Pour les décors, les organisateurs ont innové afin d’illustrer les caractéristiques de leur territoire : des poissons pour la rivière, des chaussures pour le passé industriel du secteur, des fraises symbole de l’agriculture, des tasses rappelant le petit-déjeuner au cours duquel on déguste des biscottes La Chantéracoise, des cloches emblèmes de St-Astier…
Tout s’annonce bien donc, même si les organisateurs doivent faire face à un paramètre qui s’impose à tous depuis la mise en place de l’état d’urgence. Outre le surcoût (45 000 e au lieu de 15 000 e en temps normal) qu’entraîne le renforcement des mesures de sécurité, les visiteurs doivent savoir qu’ils seront palpés, leurs sacs fouillés, et que sacs à dos et couteaux sont prohibés.


BÉNÉVOLES

Le comité d’organisation recherche des bénévoles pour les parkings. Il s’agit d’assurer le placement des voitures pendant trois heures, en échange de l’entrée et d’un repas gratuits.
• 06 30 68 44 88.


Réussir le Périgord
7, rue du Jardin Public - BP 70165 - 24007 Périgueux cedex