Auteur : Nadine Berbessou
Publié : vendredi 25 juillet 2014

Le chant lyrique offert au public du Périgord

Pas accessible à tout le monde le chant lyrique, pour des raisons financières et culturelles ? Faux. Du moins en Périgord depuis 2007 grâce à la Fava, franco-american vocal academy – attachée à l’Université du Texas – que dirigent Frédérique Added et William Lewis. Chaque été, grâce à la ville de Périgueux, au comité Talleyrand-Périgord et depuis cette année au Rotary club Périgueux Est, une quarantaine d’étudiants, futurs chanteurs lyriques professionnels, séjournent en Dordogne, encadrés de professeurs de renom. Ils travaillent leur pratique du chant et leur maîtrise de la langue française.
Chaque séjour est émaillé de concerts de mélodies françaises, avec une mise en avant des compositeurs contemporains, et des représentations d’une œuvre d’Offenbach, cette année “La Belle Hélène”.
« Offenbach est un génie, explique Frédérique Added. Ses œuvres sont très difficiles à interpréter. Pour les étudiants, cela demande un travail important sur l’aspect vocal. Ils doivent également faire des efforts sur le jeu de scène, ce qui n’est pas facile pour eux. Il y a beaucoup de mots dans ces opérettes. Les jeunes sont obligés d’améliorer leur français et apprendre à l’articuler. C’est une autre manière d’aborder le chant lyrique. Et les œuvres d’Offenbach étant spectaculaires, le public apprécie toujours ».

Faire connaître le répertoire français

La Fava n’a pas seulement pour vocation de permettre à des jeunes de perfectionner leur art du chant lyrique. C’est aussi un moyen de faire connaître les œuvres du répertoire français, avec un volet important consacré à des compositeurs actuels. Ainsi, cette année, Isabelle Aboulker, compositrice, enseignera ses mélodies et d’autres aux stagiaires. Olivier Karpar, compositeur et directeur du conservatoire de St-Maur-des-Fossés, en région parisienne, animera une master-class, et interprétera ses œuvres.
Au total, ce sont une trentaine de personnes, musiciens et enseignants, qui travaillent avec les stagiaires.

Gratuité

Rituellement, la Fava, au cours de son séjour périgourdin, donne plusieurs représentations (lire encadré), toujours gratuites, « la gratuité est notre cheval de bataille », commente Frédérique Added. Un choix qui permet aux stagiaires de se confronter à un vrai public. Quant aux Périgourdins et touristes de passage, c’est l’occasion d’assister à des prestations de qualité, le cru des stagiaires étant particulièrement bon cette année, et de se familiariser avec un genre musical auquel ils ont rarement accès pour la plupart.


 

LES CONCERTS

Génis, lundi 28 juillet, église, à 19 h : airs d’opéras et mélodies françaises. Périgueux, mardi 29, mercredi 30 et jeudi 31 juillet, salle Britten, à 19 h : mélodies françaises. Lanouaille, vendredi 1er août, salle des fêtes, à 20 h 30 : airs d’opéra et mélodies françaises. Périgueux, samedi 2 août, salle Britten, à 19 h : mélodies françaises. Thiviers, jeudi 7, vendredi 8 et samedi 9 août, à 20 h 30, dimanche 10 août à 17 h, salle des fêtes : “La belle Hélène” de Jacques Offenbach. Périgueux, lundi 11, mardi 12, mercredi 13 et jeudi 14 août, Le Palace, à 20 h 30 : “La Belle Hélène” de Jacques Offenbach.
Tous les concerts sont gratuits. Réservations : favareservations@gmail.com ou 05 35 54 14 16.


Réussir le Périgord
7, rue du Jardin Public - BP 70165 - 24007 Périgueux cedex