Auteur : Nelly Fray
Publié : vendredi 26 septembre 2014

Sur l’exploitation d’Odile et Alain Roger, on trouve des cochons, des oies et dindons, des poules et lapins, des veaux de lait et des moutons, des noix et beaucoup de fleurs. Le tout se retrouve sur la table de leur auberge à Fanlac.

De la ferme au restaurant Le Croquant

«Je me suis mariée à 24 ans. Avant j’étais salariée, je partais en voyage, j’avais des week-ends. Mais quand j’ai épousé Alain, j’ai épousé sa ferme. » Ceci dit avec un grand sourire.
Odile Roger conduit la visite avec Anne, sa fille. Nous sommes accueillies par un troupeau d’oies qui se sont donné le mot pour faire fuir la journaliste intruse. Heureusement Dilou, la grand-mère de Anne, arrive armée d’une badine : c’est que les oies, c’est aussi féroces qu’un chien.
Puis, c’est l’enclos – très très vaste – des poules : il y en a de toutes sortes, frisées, rousses, nègre-soie... Vincent, le frère de Anne, a fait un temps la collection des poules et des lapins et ça se voit. Les lapins justement, ils sont au large : noirs et blancs ou carrément noirs de jais. Eux aussi viennent de souches sélectionnées. Deux cochons vivent leur vie dans le pré. Les moutons... on ne les verra pas car ils sont partis en goguette ce matin. Quelques vaches broutent l’herbe du pré, elles sont... de races très diverses, ce qui ne les empêche pas de faire de beaux veaux élevés sous la mère.
Sur les 60 ha de l’exploitation, le moins que l’on puisse dire est que tout est bien valorisé. Il y a aussi des légumes, des noyers et même une petite vigne de 0,75 ha qui sert à faire le vin de consommation courante. À la Galube, sur la commune de Fanlac, on ne s’ennuie pas.

La faute à Jacquou le Croquant

Aux côtés d’Odile et Alain, il y a donc Anne qui vient prêter main-forte. Car, en plus de s’occuper de toutes ces productions, les exploitants gèrent un restaurant qui est une propriété familiale et une extension de l’activité agricole depuis 1970. Anne est donc salariée du restaurant, mais aussi maire du village, également élue de l’office du tourisme de Montignac, à la communauté de commu­nes Terre de Cro-magnon...
En fait, c’est le tournage de Jacquou le Croquant, à Fanlac en 1967, qui a tout déclenché. « Le village est devenu célèbre grâce à ce film, les touristes arrivaient de partout. Beaucoup demandaient à la mère de mon grand-père, qui habitait sur la place de l’église, s’il n’y avait pas un endroit où se restaurer. C’est comme ça qu’elle a commencé à servir du cidre et des crêpes. »
Des crêpes à l’omelette, accompa­gnée de soupe et de pâté, il n’y a qu’un pas. Et voilà la grange transformée en restaurant, pouvant accueillir une quarantaine de personnes, dans les années 1990.

Une entreprise familiale

11 int 2Devenue une institution depuis qu’elle est citée dans le Petit Futé, le Bottin gourmand, le Gault et Millau, l’auberge de Jacquou est toujours gérée par Odile, aidée par Anne et, on peut le dire, par toute la famille. Il y a ceux qui cultivent des fleurs par milliers pour fleurir les tables du resto, ceux qui s’occupent des bêtes et ceux qui servent au restaurant. Et puis il y a ceux qui ramassent les légumes et les fruits et font les conserves pour l’hiver. Souvent ce sont les mêmes qui doivent avoir trouvé le secret pour allonger les journées.
Le restaurant est ouvert tous les jours de juillet et août, sauf le lundi et le dimanche midi de septembre à juin. Et pas question de faire simple. Odile se fait fort de cuisiner à l’ancienne, la poule au pot à la farce noire, le civet de chevreuil quand il y en a, l’omelette aux girolles, la confiture de courgette et un petit fromage blanc fait maison dont elle a le secret. Mais ce ne sont évidemment que quelques-unes des propositions de la carte aussi longue que la liste des productions de l’exploitation.



L’ENTREPRISE

 


11 int encFerme de la Galube à Fanlac
Une salariée : la fille des exploitants
Polyculture - Restauration

1970 : ouverture d’une crêperie à Fanlac qui deviendra restaurant

 

 

 


Réussir le Périgord
7, rue du Jardin Public - BP 70165 - 24007 Périgueux cedex