Auteur : Nelly Fray
Publié : vendredi 8 août 2014

« On ne boit pas, on donne un baiser et le vin vous rend une caresse. » Quand Michel de Montaigne écrit ses lignes mémorables, il s’est retiré dans la tour de son château pour y méditer et écrire ses Essais. Devant sa fenêtre : des vignes à perte de vue.

Un tour chez le philosophe

Philosopher, c’est apprendre à mourir. Celui qui écrit cela n’est pas un vieux grincheux, mais un jeune homme d’une cinquantaine d’années qui compose ses Essais, l’ouvrage le plus connu du philosophe, écrivain et politicien du XVIe siècle, Michel de Montaigne.
Cinq siècles plus tard, c’est encore et toujours l’esprit de Montaigne qui attire chaque année de 10 000 à 15 000 visiteurs à St-Michel-de-Montaigne, aux confins de la Dordogne, tout près de la Gironde.
En fait, c’est une simple tour que les amateurs de belles lettres viennent visiter, celle où Montaigne écrivit ses Essais puisqu’il aimait s’y retirer pour méditer et dicter le fruit de ses réflexions à son secrétaire. De sa tour, il pouvait surveiller le domaine familial, la Maison forte, aujourd’hui domaine privé, la tour où son épouse se retirait et, au loin, le château de son frère à Montpeyroux. Plus près, les vignes du domaine viticole. 
Le vignoble de Montaigne est exploité par le nouveau propriétaire. Les visiteurs de la tour apprécient d’ailleurs de goûter les millésimes en vente à l’accueil et emportent en général quelques bouteilles avec, sur l’étiquette, une citation des Essais qui définit les qualités du vin qu’elles contiennent. L’alliance du vin et de la littérature explique aussi sans doute le succès de ce site.

Esprit es-tu là ?

mag basMais que reste-t-il du grand homme dans cette tour exiguë où, grâce à un escalier en colimaçon, on parcourt la chapelle, la chambre, la librairie, la salle de travail de Montaigne ? Des anecdotes que la guide rapporte, non sans y mêler des légendes sans doute. Ainsi, le philosophe aurait tenu tête aux protestants venus envahir son château en les régalant d’un somptueux banquet.
Montaigne aurait aussi obtenu que les messes soient dites dans sa minuscule chapelle pour pouvoir y assister depuis son lit, grâce à un conduit auditif. En fait, un escalier dérobé d’où montaient les sons de la chapelle. Malade, atteint de gravelle (calculs rénaux), Montaigne pratiquait l’équitation pour se guérir, selon le conseil de ses médecins. Plusieurs selles en bois, toutes plus inconfortables les unes que les autres, sont exposées dans la tour. Si le lit de sa chambre n’est pas d’origine, le torchis, les poutres ornées de phrases en latin, le coffre de voyage, où son journal intime aurait été retrouvé, le sont.
On peut voir la cachette où l’écrivain tentait de se dissimuler « des fâcheux » pour avoir la paix et méditer à loisir. Mais le clou du spectacle est sans doute ce fac-similé des Essais grand ouvert sur sa table de travail, comme si Montaigne allait entrer dans la pièce pour ajouter une ultime correction à son manuscrit.

 


 

LA PUB, POURQUOI ?

mag grierManon Grier, responsable commerciale et accueil
Michel de Montaigne est un nom porteur. On vient ici d’abord pour l’écrivain, puis on déguste des vins à son nom. L’endroit est chaleureux, pas besoin d’en faire des tonnes. Nos vins sont aussi exportés aux USA, en Chine, au Japon... Parfois les gens viennent visiter après avoir dégusté une cuvée Michel de Montaigne, surtout les Japonais, amateurs de culture. Nous venons de rejoindre la Fédération des Maisons d’écrivains pour profiter de l’aura de Malagar (Mauriac), du château de La Brède (Montesquieu)...


Réussir le Périgord
7, rue du Jardin Public - BP 70165 - 24007 Périgueux cedex