Auteur : Alexandre Merlingeas
Publié : vendredi 25 octobre 2019

 

Périgueux. Le nouveau bâtiment de la deuxième tranche du chantier du Centre hospitalier de Périgueux devrait ouvrir en 2020. Il accueillera 180 lits d’hospitalisation dont la plupart en chambres individuelles.

Le chantier de l’hôpital avance

 

« Les lits de médecine, de chirurgie et d’obstétrique seront transférés du bâtiment A historique. Celui-ci a une valeur patrimoniale mais n’est plus adapté. Cet hôpital manquait d’espace », a expliqué Bruno Anceau, directeur des travaux du Centre hospitalier de Périgueux.

 

La tranche 2 des travaux du plan directeur de modernisation de l’établissement de
Périgueux a commencé en 2018. Ce grand chantier en cours s’inscrit dans la suite logique de la modernisation et du regroupement du plateau technique, réalisé en 2010. Le chantier suit son cours. Les ouvriers s’affairent. Le gros œuvre a été réalisé, la coupole du patio est presque achevée et les fenêtres sont posées. Dans les chambres, il ne manque plus que les sanitaires. Reste à réaliser les isolations extérieures, suivies de la mise en place des câbles électriques et réseau, puis la peinture des murs. La livraison est prévue pour le premier trimestre 2020.

 

Cette opération représente au total 48,7 millions d’euros. Elle sera financée pour moitié par des ressources propres de l’hôpital et pour l’autre partie par emprunt, avec également une subvention de l’État à hauteur de 3 millions d’euros.

 

Les travaux comportent deux phases. La première avec la construction d’un bâtiment
neuf d’environ 10 000 m², regroupant 180 lits d’hospitalisation complète sur trois niveaux. Cette nouvelle structure sera reliée aux bâtiments B et C par de nouvelles galeries de liaisons. Quant à la seconde phase, elle permettra de restructurer l’autre partie du bâtiment B affectée principalement aux activités ambulatoires.

 

« Accroître la qualité de l’hébergement. »

 

En plus de construire des surfaces plus modernes et plus accueillantes pour les patients, il s’agit pour l’hôpital de disposer de structures adaptées aux nouvelles organisations de prise en charge, comme le développement des alternatives à l’hospitalisation complète et de la chirurgie ambulatoire, le regroupement des hôpitaux de jour de médecine ainsi que des unités de soins intensifs de cardiologie et de neurologie. Une deuxième salle d’angioplastie et de coronarographie sera ouverte.

 

Quant à l’ancien bâtiment, il va changer de fonction. « Il servira à l’administratif, au tertiaire, voire aussi pour des consultations. Il n’aura plus une fonction d’hospitalisation. Beaucoup de chambres ont deux lits. Il n’y a aucun traitement d’air. L’été, quand il y avait des canicules, c’était terrible en plein sud », a expliqué Bruno Anceau.

 

La FFB Dordogne a accueilli des lycées et collégiens sur le chantier pour faire la promotion des métiers du bâtiment les 10 et 11 octobre. À cette occasion, Christian
Monti, secrétaire général de la FFB 24, a pu livrer quelques détails techniques sur un chantier qui mobilise des entreprises locales. « Les chambres seront équipées d’un système radiant de chauffage au plafond avec une circulation d’eau chaude ou d’eau froide. On aurait pu penser à un plancher chauffant ce que l’on trouve plus souvent dans les habitations. »

 

Christophe Riou, président du syndicat, ajoute : « Il y a une volonté d’accroître la capacité et surtout la qualité d’hébergement pour qu’elle se rapproche de celle de l’hôtellerie. Le bâtiment comptera 90 % de chambres individuelles avec des salles de bains. Cela répond au bien-être des patients. »

 

 


Réussir le Périgord
7, rue du Jardin Public - BP 70165 - 24007 Périgueux cedex