Auteur : Lionel Robin
Publié : vendredi 2 août 2019

Élevage. Le Périgord limousine club propose son traditionnel concours départemental de race, le dimanche 4 août, à Lanouaille. Jean-Louis Chapeyroux fait partie des éleveurs impliqués dans l’organisation.

Concours de beauté limousine

Elle tente de rester la tête haute, bien droite, faisant tout de même les yeux doux sans en avoir l’air. Elle dodeline un peu des hanches, pas aguicheuse pour deux sous mais désireuse de montrer la perfection de ses cuisses. Elle veille à marcher bien comme il faut sous le regard d’un public où se mêlent les connaisseurs, qui apprécient chaque effort à sa juste valeur, et les autres, ceux qui ne savent pas et se laissent séduire. C’est un défilé de haute couture ? Pas tout à fait. Mais les vaches et taureaux qui participent aux concours sont incontestablement des mannequins, les plus beaux représentants de leur race. Ce sera une nouvelle fois le cas, dimanche 4 août, à Lanouaille, à l’occasion de concours départemental de la limousine, organisé par le Périgord limousine club.

« C’est la deuxième année consécutive que nous l’organisons à Lanouaille, révèle Jean-Louis Chapeyroux, l’un des membres. C’est la date de leur fête votive et ça leur permet d’avoir une grosse animation supplémentaire. » Depuis quelques années, le concours se tenait une année sur deux à Péri’Meuh, fin septembre à Périgueux. Or, la prochaine édition de Péri’Meuh, dans quelques semaines, va accueillir le plus grand événement en France de la race limousine : le National, où quelque 500 animaux sont attendus sur les allées Tourny. Il n’était donc pas possible pour le Périgord limousine club de proposer son propre concours au même moment.

Un lieu idéal

En même temps, l’organiser à Lanouaille n’est pas un choix par défaut. « Ils ont toutes les infrastructures nécessaires pour accueillir des bovins », explique Jean-Louis Chapeyroux. En effet, la cité du Maréchal Bugeaud, qui y fut exploitant agricole, est très bien équipée pour sécuriser les rassemblements d’animaux. La municipalité a les barrières qui vont bien, notamment des poteaux avec fourreau pour monter le ring où les bêtes déambuleront. Lanouaille accueille aussi les sélections pour Aquitanima en avril, celle pour Péri’Meuh cette année, et le comice agricole fin octobre.

D’ailleurs, la plupart des éleveurs participant au concours départemental de dimanche s’impliquent également dans les autres rendez-vous mettant à l’honneur la race limousine. Ce sera à nouveau le cas à Lanouaille. Ils seront de 10 à 15 éleveurs périgourdins à venir se confronter les uns aux autres. En tout, une centaine d’animaux sont inscrits et Jean-Louis Chapeyroux s’attend à ce qu’il y en ait de 80 à 90 le jour J. L’éleveur de Sarrazac regrette un peu que ce soit toujours les mêmes : « Heureusement, il y a des jeunes qui s’impliquent pour l’organisation et pour participer à ces concours ». Et celui qui fait maintenant partie des anciens de nommer, entre autres, les deux co-présidents du Périgord limousine club, Vivien Tornier, d’Angoisse, et David Romain, de Saint-Martin-de-Fressengeas.

L’intérêt des concours

À l’heure du numérique et des réseaux sociaux, on peut se demander à quoi servent encore ces concours où un éleveur prend le temps de montrer ses animaux à un juge. « Pour la profession, pour nos métiers, défend Jean-Louis Chapeyroux, il s’agit d’en faire la promotion en montrant notre savoir-faire d’éleveur, souligner à quel point la qualité de nos animaux, notamment d’un point de vue sanitaire, est irréprochable en France. » C’est aussi un bon moyen de sortir des exploitations. « Dans sa ferme, on est souvent le meilleur du monde et on a les plus belles vaches. Mais quand on voit celles des autres, c’est pas toujours aussi vrai », rigole l’éleveur.

Outre le concours départemental limousine, il existe d’autres manifestations où l’agriculture et l’élevage tel que Péri’Meuh. Pour Jean-Louis Chapeyroux, elles sont toutes complémentaires et remplissent une fonction essentielle : « C’est aussi un bon moyen de faire vivre nos territoires ».


Réussir le Périgord
7, rue du Jardin Public - BP 70165 - 24007 Périgueux cedex