Publié : vendredi 19 juillet 2019
Jean Ricateau, directeur des rédactions

 

Il ne vous a pas échappé que dans de nombreux villages que vous traversez en ce moment il y a des travaux. C’est flagrant dans nos grandes villes de Dordogne mais pas seulement. À neuf mois des prochaines élections municipales, quoi de plus normal pour les équipes en place de vouloir tenir leurs promesses de campagne. Quoi de plus logique que de vouloir inaugurer, avant la fin d’un mandat, des travaux commandés en début. Du meilleur effet pour briguer une réélection ! Les grincheux diront que c’est le contribuable qui paie cette folie des grandeurs, mais ils oublient bien vite que c’est aussi le contribuable qui en profite. Du réaménagement de bourg à la réorganisation des centres-villes en passant par de nouveaux équipements culturels ou sportifs, la liste est longue et souvent pas superflue pour de nombreuses communes. Avant de nous lamenter car cette multitude de chantiers gâche un peu notre été, posons-nous la question de savoir si, à la rentrée, ces mêmes réalisations n’amélioreront pas notre quotidien. Et n’oublions pas non plus que, très prochainement, de nouvelles promesses de grands chantiers fleuriront sur les professions de foi des futurs candidats aux élections municipales. Au final, c’est nous qui choisissons ou pas de donner vie à de nouveaux travaux !    

 


Réussir le Périgord
7, rue du Jardin Public - BP 70165 - 24007 Périgueux cedex