Auteur : Alexandre Merlingeas
Publié : vendredi 5 juillet 2019

Promotion. Pour célébrer les 20 ans de la création des Marchés des producteurs de pays, la Chambre d’agriculture de la Dordogne a lancé la saison le 2 juillet à Saint-Amand-de-Coly où fut organisé le tout premier.

Un esprit qui perdure depuis 20 ans

Une chaleur estivale, de grandes tablées conviviales où se mêlent différentes générations, de bons produits fermiers et locaux et, en prime, un petit air de musette à l’accordéon… Voilà bien l’esprit des Marchés des producteurs de pays festifs résumés en une soirée. Et cela dure depuis 20 ans à Saint-Amand-de-Coly avec un succès qui ne se dément pas au fil des années, place du Séchoir.

On n’a pas tous les jours 20 ans comme le dit l’adage populaire. Histoire de remonter un morceau de temps, la Chambre d’agriculture de la Dordogne et l’association Agriculture et Tourisme ont lancé officiellement la saison des MPP le 2 juillet dans cette petite commune du Périgord noir, près de Montignac. C’est là que s’est déroulé le tout premier Marché des producteurs de pays (MPP) en 1999. Il était né de la volonté de l’ancien maire et agriculteur, Claude Vilatte, avec l’appui de la Chambre d’agriculture. Le maire actuel, Vincent Geoffroid, a rappelé que le marché est vecteur d’une dynamique sociale et économique pour le village de 600 habitants. « Il a commencé dans la rue principale. D’un marché d’approvisionnement, il est devenu un marché où l’on mangeait. Pour gagner de la place, on s’est rapproché du séchoir à tabac que la commune a acquis. Il y a une douzaine d’années, il est devenu une halle de marché utilisée durant l’année. Il existe une dynamique des MPP très intéressante qui aboutit à la mise en place d’une cantine qui fonctionne en circuit court avec une centrale d’achat qui permet aux habitants d’acheter des produits locaux. » 

Une dynamique et une charte

S’il y a 30 ans, on recensait une trentaine d’agriculteurs sur la commune, aujourd’hui, ils ne sont plus qu’une poignée comme le maraîcher Alain Lajoinie qui participe au marché depuis une quinzaine d’années. Néanmoins, l’activité de diversification offerte par les marchés est intéressante pour certains d’entre eux. Deux associations locales sont mobilisées pour ce rendez-vous devenu incontournable, l’amicale laïque et “Saint-Amand fait son intéressant”. Une cinquantaine de bénévoles accueille le public chaque mardi soir en juillet et août. En pleine saison, le marché de Saint-Amand peut voir défiler dans la soirée jusqu’à 1 000 personnes. Les tablées viennent même déborder sur la voie principale et les coteaux alentour ! Mardi dernier, 17 producteurs ont proposé leurs produits : viande, légumes, pâtés, vins, fromages de vaches et de chèvres, gâteaux aux noix…

Un anniversaire, c’est aussi l’occasion de rappeler les valeurs et la charte qui ont prévalu à la création des MPP. On en distingue de deux sortes. Les marchés d’approvisionnement permettent de commercialiser différents produits sans point de restauration à la différence des marchés festifs. Les produits vendus doivent être fabriqués ou créés uniquement par les producteurs eux-mêmes. Aujourd’hui, les MPP en Dordogne comptent 210 adhérents, 220 marchés d’approvisionnement, 141 marchés festifs, 3 marchés primés au gras et 31 sites organisateurs.

 

 


Réussir le Périgord
7, rue du Jardin Public - BP 70165 - 24007 Périgueux cedex