Publié : vendredi 31 mai 2019
Jean Ricateau, directeur des rédactions

L’Organisation mondiale de la santé vient d’entériner la reconnaissance d’un nouveau trouble : l’addiction liée directement à l’utilisation intensive des jeux vidéo. Au grand dam des représentants de l’industrie, ce nouveau risque pour la santé pourra être diagnostiqué quand un jeu aura les effets suivants sur un joueur : altération importante des activités personnelles, familiales, sociales, éducatives ou professionnelles se manifestant chez le sujet, sur une période d’au moins 12 mois. Est-ce le début de la fin des jeux en ligne si addictifs chez les jeunes générations ? Quand on connaît la violence et le réalisme de certains jeux, on ne peut qu’applaudir sur ces nouvelles recommandations d’utilisation. Il ne manquerait plus que les écologistes européens nouvellement élus mettent en corrélation l’utilisation intensive des serveurs informatiques et le réchauffement climatique de notre planète pour faire éclater la rage des mastodontes des jeux vidéo. Mais en attendant, contre l’addiction des jeux en ligne, il n’y a qu’un rempart réellement efficace, celui de l’éducation et le rôle prépondérant des parents ou des éducateurs. Alors, pour la santé de nos enfants, restons vigilants.


Réussir le Périgord
7, rue du Jardin Public - BP 70165 - 24007 Périgueux cedex