Publié : vendredi 29 mars 2019
Jean Ricateau, directeur des rédactions

 

Vous n’avez pas pu le louper en début de semaine, car depuis dimanche il est à la une de tous les journaux : le président chinois Xi Jinping. Accueilli avec faste par le monde politique et économique de la France, le président chinois est venu, notamment, promouvoir les nouvelles routes de la Soie. Ce projet pharaonique et plutôt controversé qui consiste, à coup de milliards d’acquisitions et de travaux, à relancer la construction d’infrastructures permettant de relier par voie terrestre, maritime et ferroviaire la Chine à l’Europe. Le but d’une telle manœuvre semble clair : affirmer l’influence chinoise sur nos marchés européens, contrôler la production de matières premières et surtout écouler plus facilement sa production industrielle pour en inonder nos marchés. Mais comment lutter contre cet envahissement à marche forcée ? La France souhaitait, lors de cette visite, montrer une certaine unité de l’Europe pour affronter les négociations commerciales à venir. Il faut dire que seul, un pays même industrialisé et économiquement stable, n’a pas beaucoup de chance de peser dans des négociations commerciales bilatérales. Espérons, pour le bien de tous, que nos alliés commerciaux de toujours ne seront pas trop tentés de la jouer solo.

 

 


Réussir le Périgord
7, rue du Jardin Public - BP 70165 - 24007 Périgueux cedex