Auteur : Laetitia Lemaire
Publié : vendredi 8 mars 2019

 

Prévention. Le Service de santé au travail organise un événement inédit : une journée de sensibilisation au burn out via une escape room. Salariés ou chefs d’entreprise sont invités à y participer, le 12 mars.

Échapper à l’épuisement professionnel

Les chiffres en Dordogne sont un peu flous. Tout juste Laurent Eecke, directeur du Service de santé au travail (Sist), peut-il stipuler que « dans le département, nous sommes juste en dessous de la moyenne nationale », avec cette certitude : « un tiers des inaptitudes au travail sont liées aux risques psychosociaux ». Dans cette catégorie figure le burn out ou épuisement professionnel, phénomène relativement récent, qui « ne fait pas consensus auprès des spécialistes médicaux ».

Encore méconnu, il est cependant au cœur des préoccupations des professionnels de santé, notamment de ceux du Sist. « Nous essayons d’en parler, car la question du bien-être au travail fait de plus en plus partie de notre rôle, insiste Philippe François, président du Sist. Nous n’en sommes plus à la “vieille“ santé au travail où l’on se concentrait sur l’aspect médical. Aujourd’hui, on va plus loin : on touche aux sujets qui tournent autour de la médecine, tels que le bien-être au travail. Deux tiers des causes d’absentéisme sont dus à cette notion. »

Depuis environ trois ans, Philippe François et son équipe se concentrent donc sur tout ce qui peut favoriser un bon état d’esprit en milieu professionnel.

Effet boule de neige

Le Service de santé au travail donne donc rendez-vous aux salariés, chefs d’entreprises et autres DRH, le 12 mars, devant leurs locaux de la route de Lyon, à Périgueux, pour participer à un escape game. « Créée par un médecin bordelais, l’escape room permet de mettre les participants en situation afin de mieux intégrer les informations liées au burn out », explique Laurent Eecke.

Lors de session d’une heure, par groupe de quatre, les joueurs se retrouveront dans la situation où un patron est en épuisement professionnel ; les salariés s’en rendent compte et doivent trouver des solutions pour faire face à ce problème. « Le côté ludique permet une autre appréhension du sujet. Ensuite, à la sortie du jeu, nous sommes avec eux, avec un médecin et une psychologue du travail pour débriefer, comprendre les ressorts et les risques psychosociaux qui amènent au burn out. »

Cinq sessions sont prévues durant la journée. Cela sensibilisera une vingtaine de personnes. C’est peu, mais Laurent Eecke argumente : « C’est une journée focus pour démontrer ce que l’on fait toute l’année. L’escape game est inédit et pourra justement faire effet boule de neige si nous touchons des prescripteurs. »

 


Réussir le Périgord
7, rue du Jardin Public - BP 70165 - 24007 Périgueux cedex