Auteur : Alexandre Merlingeas
Publié : vendredi 22 février 2019

 

 

Hélène Talou, du Gaec de Magoubert à Miallet, présentera pour la première fois une vache au Salon de l’agriculture. Cette red holstein a gagné le concours départemental en 2017.

 

Harmonica dans le vent

 

Couchée dans la paille, Harmonica somnole dans son box. Vue dans cette position, cette imposante maman n’évoque pas une participante du Salon de l’agriculture, du 23 février au 3 mars. Seules sa robe pie rouge et ses muqueuses claires la distinguent de l’ensemble du troupeau. En effet, madame ne ressemble pas tout à fait aux autres puisqu’elle est une red holstein. « Au lieu d’avoir le facteur tâches noires dans l’ADN, elle a le facteur tâches rouges. Ce n’est pas courant », explique Hélène Talou, du Gaec de Magoubert à Miallet.

Une quinzaine de vaches possédant cette particularité sont sélectionnées sur les 150 femelles qui participent au salon. Sylvain Durand, technicien de Prim’holstein France, a parcouru l’hexagone pour trouver la crème de la race. La bonne nouvelle est tombée le 1er février. « J’étais aux anges », dit l’éleveuse. 

 

Pour autant, ce moment de gloire ne semble pas procurer beaucoup d’avantages à la vache. « Certains éleveurs les mettent au box pour leur faire prendre de la caisse et mettre en valeur leur morphologie. Elle aime bien y être de temps en temps. Moi, je préfère la laisser avec le troupeau », explique Hélène Talou, qui tient à préciser : « Les éleveurs avec lesquels je me suis installée ne font pas de concours. Si je peux y participer sans avoir à payer un remplaçant, c’est parce qu’ils feront le travail pendant que je vais partir six jours au salon, qui seront comptés dans mes vacances. » Une escapade au coût élevé depuis que le Département n’apporte plus d’aide financière. Seule subsiste une indemnité kilométrique de Prim’holstein France. Dans la catégorie, ils seront deux éleveurs de Dordogne à se rendre Porte de Versailles. Samuel Fontanaud de l’EARL des Clédières à Saint-Barthélémy-de-Bussières, va amener Judelle, championne départementale 2018. « On monte tous les deux avec le même transporteur », explique l’éleveuse, qui lui a succédé à la tête du Périgord Prim’holstein.

 

 « Je ne dors plus »

 

Harmonica est née en 2012 dans un élevage de Charente-Maritime. « Je l’ai achetée en 2015. Elle était en première lactation. Elle venait de vêler depuis un mois et demi. Elle était pointée 84. Ce n’est pas extraordinaire », se souvient l’éleveuse. Une vache qui a bien vieilli et produit beaucoup de lait (10 500 kg en moyenne par lactation). Elle a remporté le titre de grande championne départementale en 2017, lors de Péri’Meuh. Elle termine 4e à Aquitanima. « Le point fort d’Harmonica réside dans son pis. Elle est pointée EX 95 en mamelle. C’est excellent. » Quant à sa note globale morphologique (mamelle, format, solidité, membres), elle s’élève désormais à 91.

 

La passion pour la prim’holstein a emporté Hélène Talou dans sa plus tendre enfance sur l’exploitation familiale, à Montagnac-la-Crempse. « Mon père me laissait toute seule les week-ends quand j’avais 12 ans. J’ai beaucoup appris aussi sur une ferme dans les Hautes-Pyrénées. » 

 

L’éleveuse participe aux concours depuis de nombreuses années. Ces moments hors de la ferme mêlent sérieux et plaisir. « J’ai découvert les concours avec mon ami, Yoan Agard, dont les parents ont un élevage près de Nontron. Il existe un esprit de compétition mais aussi la volonté de mettre en valeur son animal. » 

 

Hélène Talou et sa vache sont parties ce vendredi 22 février pour revenir mercredi matin. Le concours se déroule lundi 25 février. « Je ne dors plus depuis une semaine, lâche-t-elle. Je croise les doigts pour ne rien oublier et qu’il ne lui arrive rien d’ici là. » Harmonica est entraînée à marcher pour défiler devant le public et lavée régulièrement. Elle sera être clippée à Paris pour être bien mise  en valeur. Quant aux attentes de l’éleveuse : « J’espère bien présenter devant le public et le juge ». 

 


Réussir le Périgord
7, rue du Jardin Public - BP 70165 - 24007 Périgueux cedex