Publié : vendredi 1 février 2019
Jean Ricateau, directeur des rédactions

C’est le sujet du moment. Collectivités, particuliers, associations, organisations et même radios locales, chacun y va de son initiative pour organiser son grand débat. C’est un fait, la crise des Gilets jaunes a rassemblé dans les rues toutes les revendications possibles et imaginables. Des légitimes aux plus farfelues, ça fait quelques mois que les idées battent le pavé. Il est donc temps de les réunir, les organiser et les faire émerger pour tenter de leur donner une suite. Le Grand débat souhaité par le gouvernement semble, en tous cas sur le papier, le lieu idéal pour mettre en forme les revendications nées sur les ronds-points de France. Il va falloir faire un exercice de style compliqué pour certains, à savoir laisser la colère et la démagogie de côté, pour confronter ses idées avec une assemblée hétéroclite, réunie pour débattre et non pour en découdre. Pas simple à première vue. Et sûrement encore moins simple de résumer en quatre thèmes l’ensemble des revendications. Mais le jeu en vaut la chandelle car, au final, c’est bien une réaction du gouvernement en adéquation avec les demandes du terrain que les contestataires attendent. Alors, pourquoi ne pas laisser une chance au processus démocratique mis en route ?


Réussir le Périgord
7, rue du Jardin Public - BP 70165 - 24007 Périgueux cedex