Auteur : Laetitia Lemaire
Publié : vendredi 30 novembre 2018

Saint-Mesmin. Germinal Peiro était en visite dans les gorges de l’Auvézère. Enfin, en visite... en randonnée plutôt ; pour découvrir les aménagements réalisés par la communauté de communes Isle-Loue-Auvézère.

Des sentiers de randonnée aménagés

Il faut des bottes. Ou, à minima, une paire de chaussures de randonnée pour suivre le président du Conseil départemental, Germinal Peiro, dans ses pérégrinations au cœur des territoires. Il était, jeudi 22 novembre, dans les gorges de l’Auvézère, secteur qu’il affectionne particulièrement pour y avoir fait ses classes en canoë, durant sa jeunesse.

Mais cette fois, c’était pour visiter ses sentiers de randonnée qu’il s’est rendu à Saint-Mesmin. Des sentiers désormais entièrement aménagés, à l’initiative de la Communauté de communes Isle-Loue-Auvézère en Périgord. « Il y a eu plusieurs projets autour des gorges, car c’est un site magnifique, classé mais qui n’a jamais été mis en valeur, commente Frédérique Leymerigie, chargée de communication à la communauté de communes. Ce projet d’aménagement a une vocation touristique, car nous nous basons clairement sur les activités de pleine nature : la randonnée, le kayak, le VTT, la spéléo, l’escalade, le tir à l’arc... »

De fait, la communauté de communes a concentré ses efforts sur « l’aménagement du foncier et des passerelles pour relier les deux rives de l’Auvézère ; ce qui n’existait pas jusqu’à présent », ajoute Frédérique Leymerigie. Beau à l’état brut, le site devait garder tout son caractère sauvage. La collectivité a donc choisi des matériaux qui se fondraient parfaitement dans le paysage : de l’empierrement et du bois.

« Un site magnifique jamais mis en valeur. »

Trois boucles de randonnée partent de Saint-Mesmin, toutes d’une longueur différente. Les travaux ont débuté il y a environ un an par « la création des marches avec les rondins, les mains courantes en métal, des plaques type via ferrata pour les rochers et les passages difficiles ainsi que les terrassements », explique Loïc Le Pontois, agent à la communauté de communes en charge des marchés publics et sentiers de randonnée.

Dans un second temps, la collectivité, qui partage la maîtrise d’ouvrage avec le Département, s’attaquera au balisage de ces sentiers. Un chantier qui devrait débuter « au début de l’hiver pour être achevé au printemps », avance Loïc Le Pontois. Frédérique Leymerigie précise à ce sujet : « Les boucles sont d’ores et déjà ouvertes au public mais le balisage n’étant pas fait, charge aux randonneurs d’être un peu attentifs sur leur parcours ».

Enfin, au printemps prochain, ce sont les loisirs d’eau qui seront à l’honneur. « La dernière étape de ces travaux sera l’aménagement du bassin d’eaux vives pour le canoë-kayak, avec un parcours de slalom, des portes et des zones d’embarcadère et débarcadère », détaille Loïc Le Pontois. À la même période, la création d’un observatoire de la faune permettra aux amoureux des animaux sauvages de se poster au bon endroit pour les voir évoluer dans les gorges. « Il y aura peut-être aussi la labellisation d’un parcours de pêche », annonce Frédérique Leymerigie.

À noter enfin que l’ensemble de ces travaux a été effectué dans le cadre d’un chantier d’insertion. Une vingtaine de personnes de l’association Aspi 24 de Vergt s’est chargée de l’aménagement des sentiers. Le tout pour près de 300 000 Ä hors taxes (232 286,50 Ä pour les passerelles, 38 935,48 Ä pour les sentiers et 27 800 Ä pour la coupe des arbres).


Réussir le Périgord
7, rue du Jardin Public - BP 70165 - 24007 Périgueux cedex