Auteur : Lionel Robin
Publié : vendredi 23 novembre 2018

Rififi à Univia 

 

Personne n’en avait parlé lors de l’assemblée générale de la coopérative Univia, le 8 novembre dernier. Pourtant, la fusion entre la coopérative périgourdine et Terres du Sud aurait dû être actée à ce moment-là. On se souvient, qu’en mai, la précédente assemblée générale avait permis de modifier les statuts d’Univia afin d’acter ce mariage annoncé. Au printemps, Jean-Louis Chapeyroux, président d’Univia, et Philippe Gary, président d’Expalliance et vice-président de Terres du Sud, s’en réjouissaient. Patatras. Au cours de l’été, l’équipe dirigeante de Terres du Sud, a changé. Et la fusion avec Univia est devenue accessoire et il s’est avéré urgent de prendre du temps. À tel point que, pour certains, il était évident qu’elle ne se ferait pas. Rappelons qu’Univia et Expalliance, une coopérative d’élevage de Terres du Sud, sont liées via l’union de coopératives Agnel pour la commercialisation d’agneaux. Mercredi 21 novembre avait lieu le conseil d’administration d’Univia, faisant suite à l’assemblée générale du 8 novembre. C’est lors de cette réunion que devait être abordé l’échec de la fusion avec Terres du Sud. À l’issue de ce conseil d’administration, c’est Christophe Gendreau, éleveur à Chenaud et précédemment président de la section veau sous la mère, qui a été élu président d’Univia, en lieu et place de Jean-Louis Chapeyroux. Lionel robin


Réussir le Périgord
7, rue du Jardin Public - BP 70165 - 24007 Périgueux cedex