Publié : vendredi 16 novembre 2018
Jean Ricateau, directeur des rédactions

Ce samedi 17 novembre les “gilets jaunes” ont prévu de manifester aux quatre coins de France. Leur revendication principale porte sur la hausse des prix du carburant. En un an, on observe une flambée des prix à la pompe de plus de 24 % pour le gazole et de plus de 10 % pour le sans-plomb 95. Visiblement pour un grand nombre de Français, la coupe est pleine. Et pour eux, très souvent, pas de moyen de transport de substitution pour remplacer l’utilisation de la voiture. Pas de métro, pas de train, ni de bus, même pas d’aire de covoiturage. Bref, rien de bien inhabituel en milieu rural. Mais alors, dans ce cas, par quoi remplacer la voiture ? Et on ne parle pas là des professionnels qui utilisent un utilitaire ou un tracteur, dont la plupart roulent toujours au gasoil et pas encore à l’électricité. Alors effectivement, il est temps de prendre conscience de la nécessité de changer nos habitudes, notamment en termes de moyens de transport. Mais peut-être que l’argument financier imposé aux utilisateurs finaux n’est pas le seul moyen

pour y arriver. 

 

 


Réussir le Périgord
7, rue du Jardin Public - BP 70165 - 24007 Périgueux cedex