Auteur : Alexandre Merlingeas
Publié : vendredi 2 novembre 2018

Ribérac. Stéphane et Annabelle Havard, producteurs d’oies et de canards à foie gras à Vanxains, ont ouvert une boutique cet été, 10, place Nationale. Ils proposent leurs produits et bien d’autres encore.

La Bélaudie investit  le centre-ville

En s’approchant de la vaste devanture rouge et grise, pimpante, donnant sur la rue principale traversant Ribérac, l’envie d’entrer se fait vite sentir. Une porte à ouverture automatique dévoile un magasin profond, aéré, au mobilier moderne et aux produits diversifiés, largement illuminé par deux grands panneaux Led. Deux bornes numériques, disposées de chaque côté, permettent d’accéder au site Terres de saveur du Crédit agricole Charente-Périgord, sur lequel la ferme est recensée, avec des vidéos de présentation de l’entreprise.

Depuis le 31 juillet, après cinq semaines de travaux, l’ancienne pharmacie, fermée en 2012, devant laquelle certains habitants négligeants déposaient parfois leurs poubelles, n’est plus qu’un mauvais souvenir. Stéphane et Annabelle Havard y ont ouvert leur boutique de producteurs La Bélaudie. Installé à Vanxains en élevage d’oies et canards gras, Stéphane est revenu sur l’exploitation familiale créée en 1976, avant de s’installer en 2007. « On a une boutique à la ferme depuis les années 80. Avant, mes parents travaillaient pour la coopérative de palmipèdes de Ribérac. Quand elle a fermé en 1990, ils se sont mis à faire de la vente directe. Et puis, Ribérac s’affichait comme la capitale du foie gras depuis les années 70 et il ne se trouvait pas vraiment de magasin spécifique », explique-t-il.

Alors qu’il est sur le point d’acquérir le local, 10, place Nationale, un ami lui donne l’idée d’y installer sa boutique. Après, tout va très vite, la décision de réaliser un magasin intervient en avril. « Il avait raison. Ça marche super bien depuis l’ouverture. C’est vrai que nos clients ne venaient pas spécialement à la ferme pour acheter un magret ou une boîte de pâté. On récupère les gens très nombreux qui traversent Ribérac en voiture », raconte le producteur.

« Ça marche super bien depuis l’ouverture. »

Ce sont 12 000 canards et près de 400 oies du Périgord qui sont produits chaque année, gavés, abattus et transformés à la ferme de La Bélaudie-Havard, à Vanxains pour la conception de foies gras, magrets, confits, conserves de plats cuisinés traditionnels ou des saveurs d’outre-mer (cari, tajine, rougail…). « J’ai voyagé en Afrique centrale, à La Réunion et dans les Balkans, dans le cadre de mes activités passées de militaire. C’est une manière de ramener du soleil tout en restant à la maison », raconte-t-il.

Si les produits de la Bélaudie y sont privilégiés, les propriétaires ont pris le parti de la diversification avec : les planches de Fusta swing à Paunat (voir notre article du 19 octobre), les biscottes de La Chantéracoise, les produits à base de tomate de Marc Peyrey à Maurens, le bœuf de la ferme des Charmes à Saint-Aquilin, le caviar de Neuvic, du miel, du linge de table français… Le magasin comprend également une belle petite cave avec des vins haut de gamme tels que le Clos des Verdots de Conne-de-Labarde, auxquels il faut ajouter divers spiritueux (cognac, whisky, armagnac, calvados…) et des bières locales comme la Bam et la Lutine.

Pour garnir ses étals, Stéphane Havard s’appuie notamment sur un réseau d’entreprises telles que le club d’entreprises du Pays du Ribéracois et une association de producteurs et d’artisans de la Nouvelle-Aquitaine. « On vise le haut de gamme ou des produits que l’on ne trouve pas ailleurs », affirme-t-il.


Réussir le Périgord
7, rue du Jardin Public - BP 70165 - 24007 Périgueux cedex