Publié : vendredi 26 octobre 2018
Jean Ricateau, directeur desrédactions

Presque deux semaines après les terribles inondations dans l’Aude, c’est l’heure des bilans. Pour rappel : 126 communes ont été touchées, des centaines de personnes sinistrées, des villages partiellement détruits, des quartiers dévastés et surtout des victimes humaines. Quatorze morts, plus de soixante-dix blessés, c’est le bilan humain dramatiquement élevé de cet épisode climatique. Quel lourd tribut payé par toute une région pour ce phénomène météo exceptionnel. Rendez-vous compte, il est tombé en quelques heures l’équivalent de trois à quatre mois de précipitations sur un sol complètement sec. L’effet de ruissellement a été immédiat et les cours d’eau se sont transformés rapidement en torrents ravageurs emportant tout sur leur passage. Alors le président Emmanuel Macron, lors de sa visite dans les communes sinistrées, a bien promis de débloquer une enveloppe de 80 millions d’euros pour parer au plus pressé. Mais même si l’urgence prime dans le cas présent, que fera-t-on à l’avenir pour prévenir de tels drames ? Une réunion de crise, suivie d’une commission, qui donnera lieu, au mieux, à un rapport qu’on s’empressera d’enterrer. Pourtant, compte tenu des changements climatiques actuels et futurs, il va être temps de se saisir concrètement du problème pour éviter de telles tragédies.  


Réussir le Périgord
7, rue du Jardin Public - BP 70165 - 24007 Périgueux cedex