Auteur : Laetitia Lemaire
Publié : vendredi 5 octobre 2018

Boulazac. Le Centre de formation des apprentis a accueilli quatre “petits nouveaux“, dans sa section carrosserie-peinture. Des élèves allemands sont en effet venus s’enrichir des techniques françaises.

Échange franco-allemand en carrosserie peinture

« Nous avons pris trois voitures, nous les avons rouées de coups et ensuite, nous les avons fait travailler dessus. » La méthode pédagogique peut avoir l’air un peu contestable, vue comme ça, telle qu’elle est décrite par Frédéric Vermote, enseignant au CFA (Centre de formation des apprentis) de Boulazac. Mais il se trouve que le monsieur est professeur de mécanique carrosserie. Les voitures cabossées, ça le connaît. Et si les apprentis allemands, en visite pour deux semaines au CFA, n’ont pas l’habitude de telles méthodes dans leur école de Kaiserslautern, d’où ils sont originaires, les sept élèves carrossiers de Boulazac, si. Ils les ont donc rapidement mis dans le bain, atelier pratique à l’appui.

« Le principe de cet échange, c’est bien que nous devions leur apporter quelque chose, précise Frédéric Vermote. Dans leur centre de formation, ils sont plutôt spécialisés dans la peinture, l’application et la décoration. C’est de la finition poussée à son extrême. Nous, nous leur avons fait découvrir les techniques de redressage. Le but était qu’ils prennent conscience de tout le travail qu’il y a en amont de l’étape qui est la leur en Allemagne. »

Cette étape française n’a rien d’un voyage d’agrément. Les quatre apprentis présents, outre le fait de découvrir la culture française, l’art du bien manger périgourdin et les paysages automnaux de Dordogne, étaient surtout présents pour valider des compétences.

 

« Leur faire prendre conscience du travail en amont. »

« Ils ont été évalués sur ce qu’ils ont appris ici. De la même manière, les élèves français qui iront en Allemagne valideront un bloc de compétences valable dans leurs examens », insiste Frédéric Vermote. Aurélie Bost, référente mobilité pour le CFA Boulazac, confirme : « C’est un projet mobilité à visée certificative. Ils valident donc, de part et d’autre, des compétences acquises sur place. »

Les Français auront en effet droit à leur voyage “retour“, en Allemagne, en Rheinland Pfalz (Rhénanie-Palatinat), durant quinze jours également, où ils seront évalués sur les techniques d’application de peinture et décoration. La venue de leurs homologues allemands leur a donné un avant-goût de ce qu’ils apprendront là-bas, fin octobre : après une semaine et demi à manipuler la tôle, ils ont assisté à toute la délicatesse allemande à manipuler les outils d’aérographie. Là, nul besoin de l’interprète ou de Google traduction pour comprendre : « Il y a une gestuelle qui dépasse les barrières de la langue », sourit Frédéric Vermote.

Portée par l’ANFA (Agence nationale pour la formation automobile) et financée par des fonds Erasmus + et la Région, cette opération de mobilité est une première au CFA Boulazac, mais devrait désormais se reproduire tous les ans. Aurélie Bost s’en félicite : « La formation qu’ils suivent en Allemagne est parfaitement complémentaire de la nôtre ». Les élèves également seront ravis, à l’image d’Andrea, l’un des apprentis allemands, qui dit avoir « beaucoup aimé la France » et « aimerait revenir ici pour découvrir le reste de la région ».

 

 


Réussir le Périgord
7, rue du Jardin Public - BP 70165 - 24007 Périgueux cedex