Publié : vendredi 28 septembre 2018
Jean Ricateau, directeur des rédactions

Qui compose cette communauté ultra minoritaire en France ? Ces vegan extrêmes qui savent se rendre très visibles aux yeux du grand public grâce à leurs actions contre les petits artisans de nos villes et villages, aux réseaux sociaux et surtout au relais des médias en mal de sensationnel. Nous savons qu’ils adoptent un régime alimentaire strict, dépourvu de tout produit d’origine animale. Mais ils seraient également respectueux de la vie animale et contre la discrimination opérée par l’homme à l’encontre des différentes espèces animales. Tous égaux, entre le loup et l’agneau, la puce et le chien, le cochon et le ragondin, le poisson rouge et la sardine. Aucune différence et surtout, de quel droit les élèverait-on pour les destiner à la consommation humaine ? Bref, des idéalistes qui prennent à bras-le-corps la destinée des animaux d’élevage depuis les zones urbaines. Mais en dehors des abattoirs, connaissent-ils les conditions d’élevage de nos Limousines en Dordogne, par exemple ? Probablement bien meilleures que celles de certains chiens ou chats dans une grande ville. Et que disent-ils des conditions de travail des salariés qui fabriquent leurs téléphones portables et autres moyens de communication ? Pas à une contradiction près, du moment que l’on parle d’eux ! 


Réussir le Périgord
7, rue du Jardin Public - BP 70165 - 24007 Périgueux cedex