Publié : vendredi 7 septembre 2018
Michel Amblard, président de la Fédération des chasseurs de la Dordogne

Cette année, l’ouverture générale de la chasse s’accompagne d’annonces importantes pour les chasseurs et de nombreuses actualités. Il y a quelques jours, la réforme de la chasse annoncée par le président de la FNC a provoqué de nombreuses questions de la part des chasseurs. N’ayant pas encore le détail de la réforme, nous espérons que la diminution du prix de la validation nationale n’aura pas d’incidence sur les conditions actuelles de la validation départementale. En cette période de dégâts de gibier,  les chasseurs sont très sollicités pour réguler les populations. Malgré la possibilité de chasser le sanglier depuis le 1er juin les conditions climatiques n’ont pas permis d’obtenir les résultats attendus par les agriculteurs. La diminution du nombre de chasseurs, surtout en milieu rural, ne favorise pas l’efficacité des plans de chasse. Si l’explosion des populations de sangliers, survenue suite à la tempête de 1999-2000 créant de nombreux refuges pour le gibier, voire des secteurs impénétrables, d’autres facteurs sont venus compliquer la gestion de cette non chassables, zones non entretenues, zones anti-chasse, mauvaise entente entre les associations de chasse… La Fédération des chasseurs œuvre au quotidien pour intéresser de nouveaux venus (validation du permis à 0€e la 1re année avec un accompagnement la 2e et 3e) et pour inciter au regroupement des territoires. N’oublions pas que la chasse reste avant tout un loisir et une passion…

 

 


Réussir le Périgord
7, rue du Jardin Public - BP 70165 - 24007 Périgueux cedex