Auteur : Lionel Robin
Publié : vendredi 8 décembre 2017

Le maire, Pascal Méchineau, et son équipe ont engagé le village dans une logique environnementale en choisissant d’équiper les bâtiments communaux de panneaux photovoltaïques ou thermiques.

La commune qui joue la carte solaire

À Milhac-de-Nontron, le soleil brille... peut-être un peu plus qu’ailleurs. En tout cas, le maire, Pascal Méchineau et son équipe municipale veulent inscrire la commune dans la lutte contre le réchauffement climatique, à son échelle, en misant sur les bienfaits solaires. « Aujourd’hui, nous pouvons afficher à l’entrée de la commune ou sur nos réalisations que nous sommes un “territoire à énergie positive” », affirme non sans fierté Pascal Méchineau.
Le premier panneau solaire thermique a été installé en 2014, sans aucune aide. Depuis, ils se sont multipliés, en thermique comme en photovoltaïque. « D’abord, nous voulions que la commune produise de l’électricité à la revente », explique l’édile. Du coup, une centrale de production a été installée sur le toit de la salle des fêtes, d’une puissance de 9 kW, soit 60 m2 de panneaux photovoltaïques. Ce projet, démarré en 2015 et réalisé cette année, a été soutenu par le Conseil départemental. Avec la vente de l’électricité, cette réalisation sera amortie d’ici huit ans.

Électricité et eau chaude

Dans le cadre des appels à projet du dispositif Tepos (Territoire à énergie positive pour la croissance verte) et via le Parc naturel régional Périgord-Limousin, la commune a pu installer d’autres panneaux photovoltaïques, cette fois d’une puissance de 2,4 kW. Cette fois-ci, il s’agit d’autoconsommer l’électricité pour faire tourner le moteur de la fontaine. Et quand celui-ci est arrêté, l’électricité est injectée dans le circuit de la mairie. L’installation a bénéficié de subvention de l’État à hauteur de 80 %.
Mais à Milhac, le soleil ne sert pas qu’à produire de l’électricité, il sert aussi à chauffer l’eau des logements communaux. Ainsi, six habitations ont été équipées pour la production d’eau chaude. « Ça soulage d’autant la facture d’électricité et les locataires ne s’en plaignent pas », précise le maire. Du coup, toujours en s’appuyant sur un nouveau Tepos et le PNR, cinq autres maisons communales ou commerces, dont la mairie est propriétaire, sont en cours d’équipement de panneaux solaires thermiques.
Enfin, la commune est devenue actionnaire de l’entreprise La Citoyenne solaire. Cet actionnariat se traduit par la réalisation de deux nouvelles centrales de production photovoltaïque d’une puissance de 9 kW chacune. Les loyers encaissés permettent de prendre des parts dans la société, en plus de l’argent investi. Le but est de construire une épargne dans un projet environnemental. Profiter demain du soleil d’aujourd’hui.


 

LA CITOYENNE SOLAIRE

La Citoyenne solaire est un collectif né de la réalisation d’une éolienne citoyenne à Rilhac-Lastours, en Haute-Vienne. Le principe reprend les mêmes codes, à savoir que des citoyens ou des collectivités locales sont les actionnaires de l’entreprise. Celle-ci a l’objectif de développer la production d’électricité en installant des panneaux photovoltaïques sur des toitures disponibles dans le sud de la Haute-Vienne et le nord Dordogne. Les actionnaires de La Citoyenne solaire peuvent soit acheter des parts soit louer leurs toits.


Réussir le Périgord
7, rue du Jardin Public - BP 70165 - 24007 Périgueux cedex