Publié : vendredi 10 novembre 2017
Jean Ricateau, directeur des rédactions

Le consortium international des journalistes d’investigation a encore frappé. L’affaire des “Paradise Papers”, c’est cette nouvelle enquête pointant le fonctionnement des paradis fiscaux. Entre optimisation et fraude fiscale, les journalistes mettent à jour ces circuits qui permettent aux plus fortunés de ne pas payer d’impôts. Les grandes fortunes, mais également les multinationales jouent, le plus légalement du monde, avec les différentes législations pour échapper tranquillement aux contraintes fiscales des pays dans lesquels ils génèrent leurs bénéfices. Ces évasions fiscales organisées privent les États d’une somme colossale d’impôts. Mais ne nous y trompons pas, c’est bien indirectement nos équipements collectifs qui en pâtissent. De l’école à l’hôpital, du gymnase à l’aménagement des infrastructures routières, ces petits arrangements entre amis nous privent d’argent public destiné à la collectivité. Alors oui, on peut être dégoûté de ces pratiques, car en fin de compte sous différents prétextes, on va aider ces multinationales à se développer sur notre territoire et en retour, elles vont “optimiser” leurs prélèvements fiscaux pour éviter au maximum d’en payer. Tout simplement scandaleux.


Réussir le Périgord
7, rue du Jardin Public - BP 70165 - 24007 Périgueux cedex