Publié : vendredi 27 octobre 2017
Jean Ricateau, directeur des rédactions

Y aura-t-il du beurre à Noël pour accompagner nos agapes ? Ce n’est pas vraiment la préoccupation du moment, mais si vous êtes allés faire vos courses en grande surface récemment vous avez probablement remarqué une pénurie de beurre dans les rayons. Plus précisément, il manque des produits sous les marques de distributeurs et pas réellement chez les grandes marques. Mais alors d’où vient ce phénomène ? Et risque-t-on de voir les prix s’envoler ? La pénurie viendrait d’une explosion mondiale de la demande en beurre, doublée d’une baisse de production laitière chez le plus gros exportateur mondial : la Nouvelle-Zélande. Ajoutez-y une légère baisse du tonnage laitier produit en France, une explosion des cours qui ont fait passer la tonne de beurre de 2 500 euros en avril 2016 à 7 000 euros cet été et vous vous retrouvez sur un marché de gros relativement tendu. Mais heureusement, d’après Stéphane Travert, notre ministre de l’Agriculture, la pénurie de beurre « ne va pas durer ». Il pense que les choses vont revenir progressivement dans l’ordre. Gageons que son œil d’expert ne se trompe pas et que cette situation n’ait pas trop de répercussions négatives sur les transformateurs et consommateurs finaux.


Réussir le Périgord
7, rue du Jardin Public - BP 70165 - 24007 Périgueux cedex