Auteur : Laetitia Lemaire
Publié : vendredi 13 octobre 2017

Assemblée générale. Dégâts de gibier et reforestation étaient au menu de la journée du GDF Nord (Groupement de développement forestier), avec discussions techniques sur parcelles et échanges avec la fédération départementale de chasse.

Des enveloppes d’aides à utiliser

« Ce qu’il faut retenir, c’est qu’il y a 500 000 € mis à disposition pour la forêt. C’est le 3e plan et si les euros ne sont pas consommés, il n’y aura plus de plan. N’hésitez donc pas à voir votre technicien pour bénéficier des dispositifs de ce plan forêt-bois. Après la tempête de 1999, j’avais entendu des propriétaires dire : “Des rumeurs disent qu’il y a de l’argent mais on n’y croit pas”. Croyez-y et faites le nécessaire. » C’est peut-être bien la première fois qu’on est obligé de démarcher pour que les gens viennent réclamer de l’argent. Mais ça existe. Lors de la dernière assemblée générale du GDF Nord, le président Jacques de Laforcade a donc dû faire une piqûre de rappel pour que ses troupes, les propriétaires forestiers, se mobilisent pour bénéficier de ces aides.
« L’an dernier, nous avons eu 40 000 € de dossiers dans le cadre de ce plan forêt-bois, a rappelé Patrick Rey, technicien référent du GDF Nord Dordogne. Cette année est une année de transition, nous le savons et l’an prochain, nous ne doutons pas que l’enveloppe sera consommée. Les critères d’éligibilité sont un peu complexes. Il faut que les propriétaires se rapprochent des techniciens. »
Autres dispositifs d’aides, complémentaires de ceux mis en place par le Département ou la Région. « Depuis un an, nous travaillons avec des appels à projet dont deux concernent la Dordogne : Casper et Optibois, explique Vincent Fidon, responsable de la cellule Gestion durable au Comptoir des bois de Brive. Sur trois ans, c’est 1 million d’euros disponibles pour les propriétaires pour leurs travaux sylvicoles et de reboisement. »

Anticiper les plans de coupe

Autre sujet d’importance : les dégâts de gibier. « C’est vrai que la population de gibiers s’est régulée mais on atteint un plateau à un niveau encore élevé. La densité de gibier est encore trop importante pour un forestier, a fait remarquer un propriétaire. J’en connais qui n’ont pas pu replanter parce que les cerfs avaient fait trop de dégâts. » Réponse de Patrick Rey : « Chaque fois que vous prévoyez un plan de coupe, prévenez la Fédération de chasse pour lui permettre d’anticiper et prévoir plus d’attributions dans vos secteurs ».


EN CHIFFRES

  • 500 k d'euros alloués par le Département et la Région dans le cadre du plan forêt-bois

Réussir le Périgord
7, rue du Jardin Public - BP 70165 - 24007 Périgueux cedex