Auteur : Laetitia Lemaire
Publié : vendredi 29 septembre 2017

Métiers de bouche. Fort de ses 240 adhérents, le groupement Ravir 24 a tenu son assemblée générale dans un lieu original et nouveau : la Péniche, à Périgueux. L’occasion de se féliciter de ses nouveaux partenaires et de son succès grandissant.

Ravir 24 ravit ses adhérents

Au départ, ce ne sont que quelques artisans bouchers, lassés de payer individuellement le prix fort pour des fournitures et des produits ménagers, qui se sont dit qu’ensemble, ils seraient plus efficaces pour négocier les prix. Ils créent le groupement d’achat Ravir 24. Quelques années plus tard, les quelques bouchers ont été rejoints par des charcutiers, des boulangers, des restaurateurs et conserveurs, tous artisans de métiers de bouche. Et leur nombre ne cesse d’augmenter, sans aucun effort de la part des gestionnaires du groupement qui s’est, depuis, un peu structuré. « Le nombre des adhérents progresse juste avec le bouche-à-oreille, s’est félicité Marie-Laure Guillemette, directrice de Ravir 24, lors de la dernière assemblée générale. Et ce qui est étonnant, c’est que ça se fait beaucoup grâce à nos fournisseurs. »
Le principe du groupement repose en effet sur une parfaite entente entre adhérents et fournisseurs, lesquels font désormais valoir leur appartenance à Ravir 24 comme une plus-value. « Ils proposent les prix pratiqués avec Ravir et en profitent pour vendre le package », sourit la directrice. Car le groupement d’achat n’est plus seulement ça. « Nous avons 45 partenaires avec qui nous bénéficions de tarifs négociés sur les matières premières, les emballages, diverses prestations comme les extincteurs, l’analyse en laboratoire ou le matériel frigorifique. » Des partenaires qui sont par ailleurs, le plus souvent, des locaux. « La moitié de nos fournisseurs sont de Dordogne. Les autres de Brive-la-Gaillarde ou de Limoges, pas très loin. Nous préférons faire appel à des structures à taille humaine avec lesquelles il est facile de négocier. »

Formation par des artisans locaux

Mais dans ses missions, Ravir 24 compte désormais une veille sur la réglementation de plus en plus draconienne, des formations et des accompagnements techniques. « Nous les aidons sur des questions d’hygiène alimentaire ou d’accessibilité pour les personnes handicapées, l’affichage des allergènes, etc. Et depuis cette année, nous proposons également des formations métiers, plus techniques. Il y en a eu une sur les préparations bouchères, le snacking et à venir sur les décors en chocolat et la pâtisserie boulangère », énumère Marie-Laure Guillemette. Tout cela dispensé la plupart du temps par des artisans locaux, soucieux de partager leur savoir-faire. La formation “Décors en chocolat“ sera par exemple donnée par le chocolatier Joseph.

S’ouvrir au numérique

Ravir 24 est donc devenu au fil du temps une référence pour les artisans des métiers de bouche. « Nous sommes devenus référents dans les métiers de l’alimentaire. Les adhérents nous sollicitent même parfois pour des sujets qui ne sont pas de notre ressort, sourit la directrice. Nous les orientons alors vers les bons interlocuteurs. »
Ou le groupement étend aussi ses champs de compétences. Dans les axes à développer, Ravir 24 compte notamment accompagner ses adhérents en coaching en vente « pour aider à former les vendeuses ou mettre en avant les vitrines » et leur proposer également un service 3.0. « Nous avons une apprentie en alternance qui sera dédiée à tout ce qui est web et réseaux sociaux. Elle pourra former ceux qui souhaitent eux-mêmes créer leur page web ou communiquer via les réseaux sociaux ou animer pour eux la page ou les réseaux, selon les demandes de chacun, explique Marie-Laure Guillemette. Ça sera un peu du sur-mesure. »


EN CHIFFRES

  • 240 adhérents dont 100 bouchers, 20 charcutiers, 20 conserveurs, 50 boulangers et des restaurateurs
  •  45 partenaires fournisseurs

Réussir le Périgord
7, rue du Jardin Public - BP 70165 - 24007 Périgueux cedex