Auteur : Nelly Fray
Publié : vendredi 29 septembre 2017

Fruits et légumes. Le 5 octobre à Douville, les producteurs et les entreprises spécialisées en cultures fruitières, arboricoles et maraîchères ont rendez-vous. L’occasion pour les organisateurs de présenter les évolutions dans ces filières.

Feu d’artifice d’innovations à Perifel

N’en déplaise aux pessimistes, les filières maraîchage, les productions fruitières et l’arboriculture installent et créent de l’emploi. D’où sans doute le dynamisme de Perifel, ce rendez-vous des producteurs de fruits et légumes qui a été créé par la Chambre d’agriculture, le centre de recherche Invenio et de la création variétale en fraise, le Ciref.
Après un tour en Lot-et-Garonne l’an dernier, le salon Perifel est à nouveau organisé en Dordogne, à Douville, jeudi 5 octobre, de 9 à 18 heures. Et ce qui n’était qu’un salon confidentiel il y a 5 ans est devenu le rendez-vous incontournable des professionnels des fruits et légumes. Les exposants ne s’y sont pas trompés : ils sont 80 cette année à avoir réservé un espace pour présenter leurs nouveautés, rencontrer les gens de la filière. Bref, Perifel est devenu en cinq ans l’endroit où prendre la température d’un secteur qui innove en permanence pour contourner les obstacles qui ne manquent pas : apparitions de nouvelles maladies et ravageurs, raréfaction des substances chimiques pour en venir à bout. La recherche est indispensable dans ce secteur de l’agriculture et c’est la raison pour laquelle elle est implantée à Douville, dans les locaux d’Invenio, où la plupart des expérimentations en matière de fraise et de châtaigniers sont menées.

La châtaigne à l’honneur

Cette année en plus, Perifel prend le relais de la manifestation Techchâtaigne, qui sera organisée dans le Limousin une année sur deux (donc en 2018 à Saint-Yrieix). C’est donc la châtaigne qui ouvrira le cycle des conférences techniques avec une présentation des méthodes alternatives au service de la conduite des châtaigneraies. En effet, les professionnels castanéiculteurs feront le point sur les lâchers de torymus pour venir à bout de l’insecte cynips, ravageur des vergers. « Nous larguons des cynips depuis quatre ans, nous présenterons une cartographie de ce type de lutte et les premiers résultats », fait savoir Pierre Gaillard, directeur d’Invenio et du Ciref. Il sera également question de la variété Bellefer, créée par l’Inra, Invenio, le Ciref, très prometteuse. Également de confusion sexuelle contre le carpocapse.
Des démonstrations dans la châtaigneraie expérimentale d’Invenio à Douville, notamment du vol de drone pour poser des auxiliaires de lutte biologique au sommet des arbres, sont au programme.
D’autres conférences suivront sur les travaux de recherche en fruits et légumes pour faire face au changement climatique, sur  ’apiculture et la pollinisation des vergers et sur les fermes Dephy.
Des démonstrations aussi dans d’autres filières, par exemple sur le désherbage mécanique en maraîchage et la récupération de films plastique permettront d’être complet. On pourra rester et même se restaurer sur place (avec un plateau pique-nique à base de produits locaux) au moins jusqu’à l’intervention des responsables (prévue vers 15 h 30).


FABRIQUE À PROJETS

Nouveauté cette année, la Chambre d’agriculture profite de la présence des jeunes des lycées agricoles pour organiser sur Perifel une Fabrique à projets. Non seulement des candidats à la reprise d’exploitation et des agriculteurs proches de la retraite témoigneront, mais les entreprises disponibles pour l’installation seront également présentées.


Des projets pour la fraise

Le pôle de l’intelligence verte de Douville est très efficient sur la fraise. Avec son nouveau laboratoire, dédié à la création et à l’amélioration variétale de fraises et désormais de châtaigniers, Invenio a mis le paquet pour répondre aux attentes des producteurs. Depuis l’an dernier, l’organisme de recherche travaille aussi avec les metteurs en marché pour « travailler sur des fruits et sur leurs débouchés », fait savoir Jean-Louis Olivier, président du Ciref. Lors de Perifel, des mini-ateliers présenteront la culture in vitro et les nouvelles variétés.

Une gariguette précoce

Désormais c’est le créneau “fraises précoces” qui mobilise les ingénieurs d’Invenio. L’objectif est d’obtenir une gariguette, variété de fraises indétrônable sur un plan commercial, plus tôt en saison et tout aussi goûteuse. Dans ce but, Invenio va construire une nouvelle serre (pour 2018) qui sera dédiée à cette recherche. Dès à présent, les expérimentations s’effectuent selon deux champs d’expérimentation : sur substrat et en bio.
À Douville, ce sont une trentaine de personnes qui travaillent sur 43 ha de surface. La création du laboratoire a permis d’employer une dizaine de personnes supplémentaires, des gens qui faisaient un tout autre métier et qui se sont formés en interne avec les agents d’Invenio.


Réussir le Périgord
7, rue du Jardin Public - BP 70165 - 24007 Périgueux cedex