Auteur : Suzanne Boireau-Tartarat
Publié : vendredi 22 septembre 2017

Douchapt. Ce premier festival tout public, particuliers et professionnels, aborde le domaine des énergies renouvelables par le prisme de ce que chacun peut changer au quotidien. Rendez-vous les 29 et 30 septembre.

Avec les énergies de l’espoir

Le conseil de développement durable du Périgord vert, né en 2009, et la Communauté de communes du Pays ribéracois, en démarche d’énergie positive, préparent ce festival depuis un an. Ils sont guidés par la double préoccupation de sensibiliser le public le plus large possible, chacun pouvant par ses choix faire avancer la cause du développement durable au quotidien, mais aussi les professionnels, artisans, agriculteurs, collectivités et décideurs susceptibles de mettre en œuvre les changements à l’échelle collective.
Le galop d’essai date de 2015, avec une conférence sur l’or vert en Périgord vert... L’intérêt suscité à cette occasion a encouragé Bruno Déroulède, président de cette association, à aller plus loin. « La croissance verte est une source de développement majeure pour la Dordogne, pour l’emploi. » De nombreux partenaires (Chambres d’agriculture et de métiers, Ademe, Fédération du bâtiment, etc.) l’ont rejoint pour aborder les énergies renouvelables sous l’angle des économies et des efficacités possibles.
La cinquantaine d’exposants représentera toute la diversité des sources d’énergies renouvelables, notamment le bois puisque la Dordogne est le troisième département français par sa capacité forestière, mais aussi le solaire, l’eau, la méthanisation... et on pourra même rencontrer les opposants aux éoliennes qui font souffler un vent de contestation dans la Double.

Sensibiliser et informer

Le festival devrait démocratiser les perspectives d’autonomie énergétique et susciter des accompagnements pour les projets de rénovation. Une douzaine de conférences sont prévues pour évoquer la transition énergétique. Le vendredi sera plus particulièrement destiné aux professionnels et aux collectivités ; les scolaires seront aussi accueillis ce jour-là. Le samedi sera plus largement ouvert, avec des thèmes aussi variés que le confort thermique d’été ou l’autoconsommation collective d’énergie.
Des véhicules électriques seront exposés à l’extérieur du chapiteau. Deux maisons-témoins animées par l’Adil et le Caue permettront de faire le point sur les gestes économes et sur les travaux envisageables dans un logement. Samedi, à 14 h 30, en exclusivité, le film “Solar Impulse, l’impossible tour du monde” sera projeté sur le site, suivi d’un débat. Dès le jeudi soir, la diffusion du film “Power to change” au cinéma Max Linder de Ribérac (4 e, suivi d’un débat) donnera le ton et l’engagement de ce festival.

• Village de Beauclair, site intercommunal. Vendredi à partir de 14 h et samedi à partir de 10 h 30. Gratuit. Restauration de terroir et ambiance festive en musique.
Les inscriptions seront prises pour une visite ultérieure d’une chaufferie bois, une micro-centrale hydoélectrique, une installation photovoltaïque et un méthaniseur.


THERMOGRAPHIE

Un survol du Pays ribéracois, en janvier dernier, a permis de réaliser une photographie thermographique du territoire (44 communes) afin de déterminer, selon des critères précis, le niveau d’isolation des toitures et les déperditions de chaleur. Ces données infrarouges seront diffusées à l’occasion du festival, enrichies de l’expertise du Laboratoire national de métrologie et d’essais qui interprétera les résultats afin d’envisager les possibilités d’amélioration (sur rendez-vous).


Réussir le Périgord
7, rue du Jardin Public - BP 70165 - 24007 Périgueux cedex