Archives

Les bons résultats du fonds agricole

Mise en place en 2010, l’enveloppe dédiée à l’agriculture de Périgord Initiative a atteint ses objectifs. Exemple à St-Laurent-sur-Manoire.

 
Installation-reprise. À l’occasion du séminaire régional de France Initiative, deux de ses représentantes sont venues en Dordogne pour étudier le fonctionnement du fonds agricole de Périgord Initiative, dispositif unique en France.
Un fonds agricole

donné en exemple

2015_installationD’un côté un agriculteur, Alain Lacoste, de St-Laurent-sur-Manoire, producteur de viande bovine, ovine, porcine, fruits et légumes, le tout en vente directe, cherche un associé. De l’autre, un jeune Lituanien, Svajunas Kondrotas, stagaire puis salarié de M. Lacoste, souhaite s’installer. Mais les diplômes du jeune homme, pourtant d’un bon niveau, ne peuvent prétendre à une équivalence en France. Un état de fait qui l’empêche d’obtenir la DJA, dotation jeune agriculteur. Mais grâce au fonds agricole de Périgord Initiative, Svajunas Kondrotas a pu bénéficier d’un prêt d’honneur de 10 000 €. Et comme l’obtention d’un tel prêt par la structure a un effet levier auprès des banques, il a obtenu un crédit bancaire de la même somme.
Avec les conseils de la Chambre d’agriculture, MM. Lacoste et Kondrotas ont opté pour une installation plutôt que pour une association. Alain Lacoste lui a cédé en fermage et en prêt à usage quelques hectares et lui a laissé la plus grande partie de l’activité maraîchage. Il s’est gardé l’arboriculture et la production de viande. Svajunas Kondrotas est installé depuis un an et demi. Lui aussi commercialise en direct sur les marchés de Boulazac et Bassillac et espère trouver une place à Périgueux, où est présent Alain Lacoste. Des consommateurs se rendant directement à la ferme, les deux agriculteurs ont le projet d’aménager un point de vente.

S’inspirer de ce modèle
Sans le soutien de Périgord Initiative, l’installation du jeune Lituanien aurait été impossible.
Ce type d’installation atypique, exclue de la DJA, est de plus en plus fréquent depuis dix ans, ont constaté les responsables de la Chambre d’agriculture. C’est pourquoi Périgord Initiative, fondé à l’origine par la Chambre de commerce et d’industrie et le Conseil général pour soutenir les porteurs de projets, a créé un fonds dédié à l’agriculture. Outre que ce fonds favorise de nouvelles installations, il permet, souligne Dominique Joussain, élu de la Chambre, et Christophe Deffarges, en charge de l’installation et de la transmission à la Chambre, d’avoir connaissance des projets et d’accompagner les personnes qui les portent.
Périgord Initiative est la seule association du réseau France Initiative à avoir ce fonds agricole basé sur le même principe que ceux dédiés au commerce et à l’artisanat.
Après deux ans de fonctionnement, il a fait ses preuves, avec 34 dossiers acceptés et un total de 400 000 e en prêts d’honneur.
Aussi, à la faveur d’un séminaire régional, deux représentantes de France Initiative, Sabine Hamot et Alexandra Coché, se sont rendues en Dordogne afin que l’association périgourdine leur fasse part de leur expérience. Elles ont également rencontré MM. Lacoste et Kondrotas sur leur ferme, avec Anne Cluzeau-Pédenon, de Périgord Initiative, et de Dominique Joussain et Christophe Deffarges. L’objectif pour France Initiative est de valoriser cette action et de donner envie à d’autres de franchir le pas.
Dominique Joussain et Christophe Deffarges se feront aussi les avocats du fonds agricole auprès de leurs homologues aquitains dans le cadre d’un comité de la Chambre régionale d’agriculture à la mi-octobre.
Alain Lacoste est content d’avoir pu à la fois permettre à un jeune de s’installer et alléger sa propre charge de travail, avec en plus « une expérience humaine intéressante ».
Nadine Berbessou



En chiffres
34 dossiers
pris en charge par Périgord Initiative depuis la création du fonds fin 2010, pour un montant total de 400 000 euros


 

 Retour à la une ...



Réussir le Périgord
7, rue du Jardin Public - BP 70165 - 24007 Périgueux cedex