Archives

Créé : vendredi 26 novembre 2010

10_htPolitique. Le Conseil général vient de présenter son programme consacré à l’agriculture biologique et la vente directe via des plates-formes d’approvisionnement ou des boutiques collectives.
Au soutien des circuits courts
« C’est un programme parce qu’il s’applique à plusieurs filières, c’est aussi un programme parce qu’il n’est pas limité dans le temps, contrairement aux plans départementaux. » Ces précisions émanent de Jean-Pierre Saint-Amand, vice-président du Conseil général de la Dordogne en charge de l’agriculture, lors du lancement officiel du programme Agriculture biologique, Vente directe, Filière courte, un intitulé un peu long pour satisfaire tous les partenaires du Conseil général, la Chambre d’agriculture et AgroBio Périgord, notamment.
Ce programme est le premier du genre à l’échelle d’un département. Pourtant, comme le précise Jean-Pierre Saint-Amand, il soutient un système ancien qui prévaut toujours en Dordogne : l’agriculture de proximité qui fait la part belle à la vente directe. Il entend répondre à deux demandes sociétales fortes : une juste rémunération des agriculteurs et une traçabilité des produits et la sécurité alimentaire des consommateurs.
« Nous avons élaboré ce programme avec nos partenaires en nous appuyant sur quatre grands principes », explique encore le vice-président du Conseil général. Le premier de ces principes tend vers l’objectif bio. Il s’agit d’amener le plus de filières possibles vers l’agriculture biologique ou au moins, vers des pratiques culturales respectueuses de l’environnement dès lors que la production s’inscrit dans un circuit court. Le deuxième vise à garantir l’approvisionnement local avec une traçabilité de l’amont à l’aval. Le troisième de ces principes veut favoriser les pratiques agro-environnementales, notamment la biodiversité cultivée, la lutte intégrée ou les haies composites. Enfin, le quatrième a pour objet d’encourager la mutualisation des moyens.

Quatre domaines d’intervention
À partir de ces principes, le programme a défini quatre domaines d’intervention.
Tout d’abord, le programme participera au financement de matériels dans le cadre d’exploitations tremplins pour pré-installer et former deux jeunes. « L’objectif de ces “couveuses” est de faciliter l’installation en maraîchage et en cultures légumières pour lesquels nous avons un vrai déficit », explique Jean-Pierre Saint-Amand. Il y aura cinq exploitations tremplins, une par antenne décentralisée de la Chambre d’agriculture.
Le deuxième domaine d’intervention du programme concerne, à proprement parler, l’installation et la conversion en agriculture biologique. « Nous apporterons une aide à l’investissement comprise entre 2 000 et 12 500 euros pour l’achat de matériel spécifique pour l’installation, la conversion ou la création d’atelier. »
Le soutien financier sera compris entre 6 000 et 12 000 euros pour des acquisitions collectives de matériels afin de créer ou d’agrandir des plateformes d’approvisionnement.
« Notre idée est que dans ce cadre des plates-formes d’approvisionnement, les outils soient mutualisés entre les agriculteurs », a précisé le vice-président du Conseil général.


De l’amont à l’aval
Enfin, le quatrième domaine d’intervention concerne les boutiques collectives, qu’elles soient fixes ou itinérantes. Là aussi, il s’agit de soutenir une démarche collective d’acquisition de matériels. L’accompa ­gnement sera compris entre 7 500 et 15 000 euros. « En soutenant les boutiques collectives, nous allons au bout de notre démarche de ce programme, de l’amont à l’aval, du producteur au consommateur », a tenu à souligner Jean-Pierre Saint-Amand.
Ce programme du Conseil général est la 39e opération mise en place afin de soutenir l’agriculture, soit 5 programmes et 34 plans qui ont engagé le Département à hauteur de 21 millions d’euros, « c’est pas mal pour un secteur d’activité dont nous n’avons pas la compétence », a conclu le conseiller général.

Lionel Robin

 

Retour à la une ...


Réussir le Périgord
7, rue du Jardin Public - BP 70165 - 24007 Périgueux cedex