Archives

Créé : vendredi 5 novembre 2010

1917_elect_CMAÉlections. La Chambre de métiers et de l'artisanat a élu son nouveau bureau, avec à sa tête Patrick Meynier, plâtrier à Jumilhac-le-Grand.
Nouveau burau
pour la CMA


Il n’a guère fallu de temps mercredi 3 novembre pour finaliser l’élection du bureau de la Chambre des métiers et de l’artisanat de la Dordogne.
Sans grande surprise, Patrick Meynier, qui occupait jusqu’à présent le poste de vice-président, succède à Alain Bernazeau à la tête de l’organisme consulaire.
Cet artisan de 47 ans, marié, dirige une entreprise de plâtrerie-peinture-carrelage installée à Jumilhac-le-Grand. Avec une antenne à Saint-Yrieix-la-Perche (87), il emploie au total quatre salariés. Il est par ailleurs président de la Capeb et de l’Arfab (l’organisme de formation de l’artisanat du bâtiment), deux postes qu’il compte bien conserver : « Avoir plusieurs casquettes permet de travailler en complémentarité avec des organismes que l’on connaît bien », explique le nouveau président.
Installé depuis 22 ans, Patrick Meynier est un fervent défenseur des valeurs de l’artisanat. Pour cet homme investi dans les organisations professionnelles, cette élection est
« l’aboutissement d’une action déjà entamée mais il y a encore tellement à faire », souligne-t-il.
Il fixe la priorité de son mandat sur la communication avec les élus locaux, pour tisser des relations de terrain et mailler au mieux le territoire. Pour lui, les politiques locaux n’ont pas assez conscience du poids de l’artisanat sur l’économie locale et donc de l’enjeu à privilégier ces entreprises pour maintenir la dynamique de territoire, et donc les emplois.
Pour l’entourer, sont également élus Didier Gouraud (vice-président), Yves Liaud (trésorier), Laurent Beaudout (trésorier adjoint), Jean-François Bittard (secrétaire) et Laurence Moscardini (secrétaire adjointe).
Cette dernière est le seul nouveau membre du bureau, tous les autres en faisant déjà partie sous le précédent mandant. « Pour générer la fusion au niveau régional, nous avons besoin de personnes qui connaissent bien la machine », avance Patrick Meynier.
Il faut dire que jusqu’alors, le bureau était composé de 12 représentants, contre 6 désormais. Cette restriction de bureau est consécutive à la fusion des Chambres de métiers au niveau régional. D’autres conséquences pourront sans doute émerger, comme une réflexion sur une organisation différente des services, pour aller davantage sur le terrain.
Si la Gironde a également désigné son bureau, le Lot-et-Garonne doit procéder à l’élection le 10 novembre. Après quoi, le président régional pourra être élu le 17 novembre.

Marie-Laure Chabalier
 



Retour à la une ...


Réussir le Périgord
7, rue du Jardin Public - BP 70165 - 24007 Périgueux cedex